Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario prend de nouvelles mesures pour accroître la flexibilité du système de santé pendant la pandémie de COVID-19

Communiqué

L'Ontario prend de nouvelles mesures pour accroître la flexibilité du système de santé pendant la pandémie de COVID-19

De nouveaux décrets d’urgence visent à améliorer la gestion des effectifs de la santé

Cabinet du premier ministre

TORONTO ― Le gouvernement de l'Ontario a émis aujourd'hui de nouveaux décrets d'urgence temporaires en vertu de la Loi sur la protection civile et la gestion des situations d'urgence. Ces décrets visent à répondre aux besoins immédiats des hôpitaux et des travailleurs et travailleuses de la santé de la province en améliorant la gestion des effectifs de la santé pendant la pandémie de COVID-19.

« En prenant ces mesures aujourd'hui, nous donnons plus de flexibilité à nos hôpitaux et au personnel de la santé afin qu'ils puissent consacrer plus de temps et de ressources à prendre soin des patients et enrayer la propagation de la maladie, a déclaré le premier ministre Doug Ford. Nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour protéger nos héros de la santé de première ligne et nous assurer qu'ils disposent des ressources nécessaires pour faire leur travail le plus efficacement possible. »

Les nouveaux décrets d'urgence temporaires émis aujourd'hui visent les objectifs suivants :

  • Donner plus de flexibilité aux hôpitaux en les autorisant à mobiliser ou remobiliser plus rapidement du personnel médical et d'autres professionnels, ou à leur accorder des privilèges, afin de mieux gérer la hausse éventuelle du nombre de patients en raison de la COVID-19. Ce décret d'urgence permettra d'alléger les processus administratifs et de rediriger les ressources opérationnelles des hôpitaux afin de renforcer les services de première ligne.
  • Autoriser les coroners, les infirmières et infirmiers autorisés nommés pour exercer les fonctions d'investigation d'un coroner et les bureaux de santé publique à accéder au système provincial de dossiers de santé électroniques pour contribuer à réduire le temps que les cliniciens consacrent aux enquêtes sur les décès et les risques d'exposition à la COVID-19 dans le cadre de ces enquêtes ainsi que pour améliorer la capacité du système à surveiller la propagation du virus.
  • Permettre aux infirmières et infirmiers autorisés nommés pour exercer les fonctions d'investigation d'un coroner de remplir les certificats médicaux de décès à la place des médecins et infirmières praticiennes, afin que ces derniers puissent consacrer plus de temps à soigner les patients. 

« Former et autoriser un nombre limité d'infirmières et infirmiers autorisés à enquêter sur les décès sont des mesures indispensables qui appuieront nos efforts pour enrayer la COVID-19 en Ontario, a conclu la solliciteure générale, Sylvia Jones. Avec ce décret temporaire, nous nous assurons que les cliniciens restent disponibles pour soigner les patients et qu'une attention respectueuse est accordée aux personnes décédées, avec la préparation opportune des certificats médicaux de décès. »

Faits en bref

  • Les infirmières et infirmiers autorisés nommés à l’heure actuelle en vertu de l’article 16.1 de la Loi sur les coroners reçoivent une formation complète sur la tenue d’enquêtes sur les décès, y compris comment déterminer la cause et les circonstances du décès. Une formation spécifique portant sur la préparation des certificats médicaux de décès leur sera dispensée, et leurs pratiques seront supervisées et encadrées de manière continue.
  • Les certificats médicaux de décès sont nécessaires pour comprendre l’étendue de la pandémie au sein de la collectivité.

Ressources additionnelles

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Gouvernement Santé et bien-être