Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Les Ontariens et Ontariennes sont encouragés à se former un cercle social

Communiqué

Les Ontariens et Ontariennes sont encouragés à se former un cercle social

Ces groupes limités à 10 personnes maximum contribueront à réduire l’isolement social

Cabinet du premier ministre

TORONTO ― Les gens de tout l'Ontario sont encouragés à se former un groupe de fréquentation, appelé cercle social, comprenant au maximum 10 personnes avec qui ils pourront interagir et entretenir des contacts rapprochés sans avoir à maintenir l'écart sanitaire. Le médecin hygiéniste en chef de l'Ontario, le Dr David Williams, a mis à jour ses recommandations en matière de santé publique à l'échelle de la province afin de permettre la création de cercles sociaux d'un maximum de 10 personnes, qui peuvent comprendre les membres de ménages différents. Ce changement entre en vigueur immédiatement. Les cercles sociaux favoriseront la santé mentale et le bien-être des Ontariens et Ontariennes en contribuant à réduire l'isolement social.

Le premier ministre Doug Ford était accompagné aujourd'hui de la vice-première ministre et ministre de la Santé, Christine Elliott, et du Dr Williams pour fournir des détails à ce sujet.

« Lorsque la pandémie s'est déclarée, nous avons dû prendre la difficile mais nécessaire décision d'interdire les grands rassemblements publics et de recommander aux Ontariens de respecter un écart sanitaire avec les personnes extérieures à leur ménage, a déclaré le premier ministre Ford. Maintenant que les tendances en matière de santé publique s'améliorent et que nos efforts collectifs commencent à porter leurs fruits, nous sommes en mesure de franchir une nouvelle étape en permettant aux gens de notre province de former des groupes de fréquentation afin qu'ils puissent se réunir en famille et entre amis pour passer de bons moments en toute sécurité. »

Les Ontariens et Ontariennes qui souhaitent se former un cercle social sont invités à suivre les cinq étapes suivantes :

  1. Incluez tout d'abord dans votre cercle les personnes avec qui vous vivez et celles qui entrent souvent chez vous.
  2. Si le groupe ainsi formé compte moins de 10 personnes, vous pouvez y ajouter des personnes extérieures à votre ménage, des membres de votre famille qui ne vivent pas sous votre toit ou des amis proches.
  3. Obtenez l'accord de toutes les personnes qui composeront votre cercle social.
  4. Assurez la sécurité de votre cercle social en respectant l'écart sanitaire avec les personnes qui n'en font pas partie.
  5. Restez fidèle à votre cercle social. Vous ne pouvez pas être membre de plus d'un cercle.

La province a élaboré un guide pratique qui détaille ces étapes afin d'aider la population à former des cercles sociaux et à se rencontrer de manière sécuritaire.

« Les membres de votre cercle social sont des personnes que vous pouvez toucher et étreindre, et avec qui vous pouvez entretenir des contacts rapprochés tout en poursuivant notre lutte collective contre la COVID-19, a expliqué la ministre Elliott. Bien qu'il s'agisse d'un pas en avant qui, j'en suis sûre, vous ravira, j'exhorte chacun et chacune d'entre vous à suivre les conseils de nos experts en santé publique et à agir de manière sécuritaire pour limiter la propagation du virus. Avant tout, je vous demande de ne pas faire partie de plus d'un cercle social. Il est vital que nous agissions tous de manière responsable. »

Les règles relatives aux cercles sociaux sont différentes de celles qui s'appliquent aux rassemblements sociaux, pour lesquels le gouvernement envisage de faire passer les limites de participation de cinq à dix personnes. Les rassemblements sociaux peuvent impliquer eux aussi des personnes de ménages différents, mais celles-ci doivent respecter un écart sanitaire d'au moins deux mètres les unes avec les autres. Le gouvernement a assoupli les restrictions en matière de rassemblements sociaux pour permettre notamment aux Ontariens et à leur famille de profiter de la compagnie d'autres personnes lors de barbecues et de pique-niques dans les parcs de leur quartier, moyennant le respect des recommandations relatives à l'écart sanitaire.

En autorisant la constitution de cercles sociaux, le gouvernement permet aux membres d'un même cercle de profiter de contacts rapprochés, par exemple en s'étreignant, en partageant un véhicule, un moment en terrasse ou un repas, sans avoir à maintenir l'écart sanitaire. Les Ontariens et Ontariennes doivent éviter tout contact rapproché avec des personnes extérieures à leur cercle social s'ils ne sont pas en mesure de maintenir l'écart sanitaire avec elles. Cette mesure permet également aux Ontariens de bénéficier à nouveau d'un appui extérieur à leur ménage, par exemple pour aider les enfants, les aînés et les autres personnes qui en ont besoin.

« Non seulement les cercles sociaux contribueront-ils à améliorer la santé mentale des Ontariens et à réduire l'isolement social, ils favoriseront la recherche rapide des cas et des personnes exposées en limitant le nombre de contacts rapprochés au cas où le membre d'un cercle venait à attraper la COVID-19, » a déclaré le Dr Williams.

Bien que les membres d'un même cercle social ne soient pas tenus de maintenir l'écart sanitaire entre eux, ils doivent continuer à respecter les autres recommandations de santé publique, notamment en se lavant fréquemment les mains. Toute personne qui est malade ou se sent malade doit immédiatement limiter ses contacts avec les membres de son cercle social, en informer les membres, s'auto-isoler et, si elle présente des symptômes de la COVID-19, se rendre dans l'un des 145 centres d'évaluation de l'Ontario pour se faire tester. Toute personne qui pense avoir été exposée à la COVID-19 ou en a couru le risque doit également se faire tester.

Faits en bref

  • Toute personne qui est malade ou se sent malade doit immédiatement cesser tout contact avec les membres de son cercle social, obtenir l’aide d’un professionnel de la santé et envisager de faire faire un test de dépistage de la COVID-19.
  • Le nombre de centres d’évaluation pour le dépistage de la COVID-19 en Ontario change fréquemment. Les Ontariens et Ontariennes sont invités à se renseigner sur le site Web du ministère de la Santé (https://covid-19.ontario.ca/emplacements-centres-devaluation) ou auprès d’un bureau de santé publique.
  • Les personnes à haut risque, y compris les Ontariens et Ontariennes de plus de 70 ans, ceux dont le système immunitaire est affaibli et ceux qui souffrent de problèmes médicaux sous-jacents peuvent choisir, selon leur situation personnelle, de ne pas intégrer un cercle social.
  • Bien que les membres d’un même cercle social ne soient pas tenus de maintenir l’écart sanitaire entre eux, ils doivent continuer à respecter les autres recommandations de santé publique, notamment en se lavant fréquemment les mains, en toussant ou en éternuant dans un mouchoir ou sur sa manche, et en évitant de se toucher les yeux, le nez et la bouche.

Ressources additionnelles

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Gouvernement Santé et bien-être Domicile et communauté