Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario prolonge les décrets d'urgence

Communiqué

L'Ontario prolonge les décrets d'urgence

Le gouvernement mise sur la sécurité pour poursuivre la remise en marche graduelle de la province

Cabinet du premier ministre

TORONTO ― Le gouvernement de l'Ontario a prolongé jusqu'au 30 juin 2020 tous les décrets d'urgence émis en vertu de l'article 7.0.2 (4) de la Loi sur la protection civile et la gestion des situations d'urgence. Cette décision permet au gouvernement de continuer à disposer des outils nécessaires pour rouvrir progressivement et en toute sécurité la province tout en continuant à soutenir le personnel de la santé de première ligne et à protéger les populations vulnérables de la COVID-19.

« La prolongation de ces décrets donne à nos fournisseurs de soins santé de première ligne la flexibilité nécessaire pour répondre rapidement aux besoins urgents de notre collectivité et en protéger les membres les plus vulnérables, a déclaré le premier ministre Ford. Même si notre province enregistre une diminution des taux d'infection et une augmentation du nombre de tests effectués, nous ne sommes pas encore hors de danger. Il est essentiel de maintenir en place ces mesures d'urgence pour appuyer les efforts de notre personnel de première ligne et de continuer à suivre les conseils de santé publique afin que nous puissions poursuivre ensemble la remise en marche de notre province, de manière progressive et sécuritaire. »

Même si les décrets d'urgence existants ont été prolongés jusqu'à la fin du mois, le gouvernement va continuer à évaluer la pertinence de chacun d'entre eux afin de déterminer au cas par cas si les mesures en place peuvent être allégées ou modifiées de manière sécuritaire, selon l'approche définie dans son cadre visant le déconfinement de la province.

Le gouvernement a récemment annoncé que 31 régions de santé publique à l'échelle de l'Ontario pouvaient passer à la deuxième étape du cadre visant le déconfinement de la province. Cette décision signale la remise en marche d'entreprises et de services supplémentaires et le retour au travail d'un plus grand nombre d'Ontariens et Ontariennes.

En outre, la province a assoupli les restrictions relatives aux rassemblements sociaux pour toutes les régions de la province, faisant passer la limite à 10 personnes, et encourage la population à former des cercles sociaux. Les cercles sociaux sont différents des rassemblements sociaux. Ces derniers peuvent impliquer dix personnes de ménages différents, mais elles doivent respecter un écart sanitaire d'au moins deux mètres les unes avec les autres. Un cercle social peut compter lui aussi jusqu'à 10 personnes, par exemple des parents proches et des amis, mais celles-ci sont autorisées à interagir les unes avec les autres et à entretenir des contacts de manière rapprochée sans avoir à respecter l'écart sanitaire. La province a élaboré un guide pratique qui détaille les étapes à suivre pour former un cercle social.

Pour contribuer à enrayer la COVID-19, les Ontariens et Ontariennes doivent continuer à suivre les directives de santé publique, notamment en respectant l'écart sanitaire, en portant un masque lorsqu'il est difficile de maintenir l'écart sanitaire, en se lavant les mains fréquemment et soigneusement, et en évitant de se toucher les yeux, le nez et la bouche. Si vous pensez être atteint de la COVID-19 ou si vous avez été en contact avec une personne atteinte de la COVID-19, il vous est recommandé de faire faire un test de dépistage.

Une liste complète des décrets d'urgence est publiée sur le site Web Lois-en-ligne, sous la Loi sur la protection civile et la gestion des situations d'urgence, ainsi qu'à Ontario.ca/alerte.

Faits en bref

  • Le gouvernement de l’Ontario a déclaré la situation d’urgence à l’échelle provinciale le 17 mars 2020 en vertu de la Loi sur la protection civile et la gestion des situations d’urgence. La situation d’urgence a été prolongée jusqu’au 30 juin 2020.

Ressources additionnelles

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Gouvernement Santé et bien-être