Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario adopte une nouvelle loi pour concrétiser sans tarder ses projets de nouveaux métros

Communiqué

L'Ontario adopte une nouvelle loi pour concrétiser sans tarder ses projets de nouveaux métros

La Loi sur la construction plus rapide de transport en commun permettra d’accélérer la construction de projets prioritaires et favorisera la reprise économique

Cabinet du premier ministre

TORONTO ― L'Ontario se dote d'un système de transport en commun du XXIe siècle, moderne, fiable et durable, afin de faciliter les déplacements, de désengorger les routes et de favoriser la croissance économique et la création d'emplois. Dans ce but, les membres de l'Assemblée législative ont adopté aujourd'hui le projet de loi 171, Loi de 2020 sur la construction plus rapide de transport en commun.

Cette nouvelle loi, une fois en vigueur, habilitera la province à accélérer la mise en œuvre de ses quatre projets de transport en commun prioritaires, lesquels permettront aux Ontariens de se rendre là où ils le souhaitent, contribueront à réduire la congestion routière et favoriseront la croissance économique et la création d'emplois. Ces projets sont la toute nouvelle ligne de métro Ontario, le prolongement de la ligne de métro de la rue Yonge vers Markham et Richmond Hill, l'ajout de trois stations à la ligne de Scarborough et le prolongement de la ligne de train léger sur rail (TLR) Eglinton Crosstown vers l'aéroport Pearson.

« En prolongeant plus rapidement nos réseaux de transport en commun, nous contribuerons à réduire les embouteillages et doterons notre province de solutions de transport en commun rapides et modernes qui favoriseront grandement la reprise économique, a déclaré le premier ministre Ford. Ces quatre projets prioritaires de transport en commun créeront des milliers d'emplois, de nouveaux logements et d'innombrables possibilités pour les entreprises dans la région du Grand Toronto et au-delà ».

« Un avis commun s'est dégagé des consultations et des débats que nous avons menés auprès de nombreux Ontariens et Ontariennes : l'importance non seulement de construire rapidement ces projets de transports en commun, mais aussi de le faire de manière judicieuse, a déclaré la ministre des Transports, Caroline Mulroney. C'est pourquoi nous nous sommes attachés à éliminer les obstacles qui pourraient ralentir les chantiers, afin de pouvoir mener à bien ces projets importants de transport en commun le plus rapidement et le plus efficacement possible ».

La Loi vient appuyer le plan du premier ministre Ford pour le transport en commun dans la région du Grand Toronto, lequel représente le plus important prolongement du réseau de métro jamais entrepris au Canada. Une fois en vigueur, elle permettra d'accélérer le processus de planification, de conception et de construction des quatre projets prioritaires de métro. Concrètement, elle vise les objectifs suivants :

  • permettre la relocalisation plus efficace des services publics tout en veillant à ce qu'ils soient traités de manière équitable et à ce que les consommateurs ne subissent pas de répercussions financières négatives;
  • favoriser un regroupement efficace des terrains nécessaires à la construction des stations et des tunnels et à la préparation des chantiers, tout en veillant à ce que les propriétaires soient traités de manière équitable;
  • garantir l'accès en temps voulu aux services municipaux et aux droits de passage;
  • permettre à la province de procéder à des inspections préalables et d'éliminer les obstacles physiques tout en informant de manière appropriée les propriétaires concernés;
  • veiller à la coordination efficace des projets d'aménagement ou de construction voisins afin de ne pas retarder les projets prioritaires.

« Ayant adopté cette loi, nous continuons à demander au gouvernement fédéral de se joindre à nous et de financer au moins 40 % de ces projets de métro d'importance nationale qui offriront un système de transport rapide, moderne et efficace à tous les usagers et contribuables, a indiqué la ministre associée des Transports (RGT), Kinga Surma. Grâce au vote d'aujourd'hui, nous allons pouvoir mettre ces projets en chantier plus rapidement et permettre à notre main-d'œuvre qualifiée de retourner au travail alors que nous relançons l'économie et nous remettons de la crise suscitée par la COVID-19 ».

« L'adoption de cette loi nous rapproche de la création de l'infrastructure de transport en commun dont nous avons tant besoin pour réduire la congestion routière et appuyer la reprise économique et le renouveau en Ontario, a déclaré la ministre de l'Infrastructure, Laurie Scott. Nous entendons tenir notre promesse de permettre aux gens d'aller où ils veulent, quand ils veulent ».

En collaborant avec ses partenaires municipaux et fédéraux pour mettre en œuvre des projets prioritaires de transport en commun, le gouvernement de l'Ontario bâtit un système de transport rapide de classe mondiale, favorise la création de collectivités axées sur le transport en commun et améliore l'offre de logements abordables.

Faits en bref

  • L’Ontario a signé des ententes préliminaires avec la Ville de Toronto et la région de York, jetant ainsi les bases d’une collaboration continue vers la réalisation de l’objectif partagé d’accélérer la mise en œuvre des quatre projets de transport en commun prioritaires.
  • Les analyses de rentabilité publiées par Metrolinx pour les quatre projets de transport en commun prioritaires montrent comment, une fois les travaux terminés, le réseau de métro prolongé offrira aux usagers de meilleures connexions avec les autres systèmes de transport en commun, réduira la congestion routière et reliera les gens aux emplois.
  • Par exemple, 154 000 personnes supplémentaires pourront accéder à pied au réseau de transport en commun rapide une fois la nouvelle ligne Ontario en service. Celle-ci devrait enregistrer 389 000 embarquements par jour et mettre 53 000 emplois supplémentaires à portée des usagers de Toronto, en 45 minutes de trajet seulement.
  • La ligne de métro de Scarborough sera prolongée d’environ 8 km à partir de la station Kennedy, sur la ligne 2 Bloor Danforth de la Commission de transport de Toronto. Ce prolongement permettra à 38 000 personnes supplémentaires d’accéder à pied au réseau de transport en commun rapide et devrait ajouter 105 000 embarquements quotidiens.
  • La ligne de TLR Eglinton Crosstown sera prolongée de 9,2 km, de la station Mount Dennis à Renforth Drive. Cela devrait entraîner une augmentation de 23 % des embarquements en semaine sur le réseau Mississauga Transitway et sur la section Est de la ligne Eglinton Crosstown. Ce projet permettra de relier les usagers résidant à 10 minutes à pied des nouvelles stations à 31 000 nouvelles possibilités d’emploi. On prévoit un total de 37 000 embarquements quotidiens.
  • L’Ontario se sert d’un modèle de partenariat public-privé pour réaliser ces projets afin d’en améliorer l’efficacité et la rentabilité.

Document d’information

Ressources additionnelles

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Conduite et routes Gouvernement