Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario autorise davantage de régions à passer à la troisième étape du déconfinement

Communiqué

L'Ontario autorise davantage de régions à passer à la troisième étape du déconfinement

Un plus grand nombre d’entreprises et de services de la province pourront se remettre en marche en toute sécurité ce vendredi

Cabinet du premier ministre

TORONTO — Le gouvernement autorise sept autres régions de la province à passer à la troisième étape du déconfinement ce vendredi, ce qui permettra à un plus grand nombre d'entreprises et de lieux publics de rouvrir aux quatre coins de l'Ontario. Prise en consultation avec le médecin hygiéniste en chef, cette décision se fonde sur les tendances positives des principaux indicateurs de santé publique au niveau local. Il s'agit notamment de la baisse du taux de transmission de la COVID-19, d'une capacité stable dans les hôpitaux, de la capacité des systèmes régionaux de santé publique de gérer rapidement les cas et les contacts, et de l'augmentation importante du nombre de tests de dépistage effectués.

Le premier ministre Doug Ford, était accompagné aujourd'hui de la vice-première ministre et ministre de la Santé, Christine Elliott, et du ministre des Finances, Rod Phillips, pour fournir les détails de cette annonce.

« Nous travaillons avec les collectivités de toute la province pour freiner la propagation de la COVID-19 et aider davantage d'entreprises à reprendre leurs activités de manière sûre et responsable, a déclaré le premier ministre Ford. Bien sûr, nous voulons que le plus grand nombre possible d'Ontariens et Ontariennes retrouvent leur gagne-pain. Mais il est indispensable que chacun continue à agir de manière responsable en suivant les conseils de santé publique, qu'importe l'étape du déconfinement où se trouve notre collectivité. En travaillant côte à côte, nous réussirons à limiter le nombre de nouveaux cas et à poursuivre le déconfinement sécuritaire de toutes les régions de notre province. »

Les nouvelles régions autorisées à passer à la troisième étape du déconfinement le vendredi 24 juillet 2020 à minuit une relèvent des autorités de santé publique suivantes :

  • Bureau de santé de Durham
  • Bureau de santé d'Haldimand-Norfolk
  • Bureau de santé de la région de Halton
  • Services de santé publique de Hamilton
  • Bureau de santé publique de Lambton
  • Bureau de santé de la région du Niagara
  • Service de santé de la région de York

Ces régions s'ajoutent aux 24 autres qui sont passées à la troisième étape du déconfinement le vendredi 17 juillet 2020. Pour en savoir plus sur les restrictions en vigueur à cette nouvelle étape du déconfinement et sur les autres restrictions de santé publique et de sécurité au travail prévues pour assurer la sécurité de la collectivité, consultez Ontario.ca/reouverture.

Les régions qui relèvent des autorités de santé publique suivantes resteront à la deuxième étape du déconfinement jusqu'à ce que les principaux indicateurs de santé publique enregistrent au niveau local des tendances justifiant la poursuite de leur déconfinement :

  • Bureau de santé de la région de Peel
  • Bureau de santé de Toronto
  • Unité sanitaire de Windsor-Essex

La province va continuer à surveiller les tendances enregistrées par les principaux indicateurs de santé publique pour déterminer quand ces dernières régions seront prêtes à passer à la troisième étape du déconfinement. Par ailleurs, le médecin hygiéniste en chef et les experts de la santé continuent à suivre de près l'évolution de la situation afin de déterminer quand les restrictions en matière de santé publique pourront être assouplies davantage ou si elles devront être renforcées.

« En nous appuyant sur le succès de l'approche régionale adoptée lors des deux étapes précédentes et sur les tendances positives en matière de santé publique, nous sommes prêts à poursuivre le déconfinement d'un plus grand nombre de régions de la province, a indiqué la ministre Elliott. Mais le passage à la troisième étape du déconfinement ne signifie pas que la lutte contre la COVID-19 est terminée. Nous devons tous rester vigilants et continuer à suivre les conseils de santé publique pour nous assurer de ne pas anéantir les progrès que nous avons réalisés jusqu'à présent pour enrayer la propagation du virus. »

Les entreprises qui ne peuvent pas reprendre leurs activités en raison des restrictions en vigueur à la troisième étape du déconfinement peuvent visiter le site Web Ontario.ca/reouverture pour soumettre une proposition de relance. De même, toutes les entreprises de la province peuvent présenter leurs idées quant à la manière dont les restrictions pourraient être assouplies davantage, en toute sécurité. Ces propositions seront examinées par le gouvernement et les autorités de santé publique, qui communiqueront avec leurs auteurs pour en explorer les détails. Elles pourraient guider l'assouplissement des exigences en vigueur à la troisième étape du déconfinement. Une première rétroaction sera fournie dans les 10 jours suivant la soumission. Un secteur pourrait être autorisé à reprendre ses activités sur la base des propositions reçues.

« Le sérieux avec lequel les propriétaires d'entreprises suivent les consignes de santé publique et la souplesse avec laquelle ils incitent leurs clients à prendre des précautions m'ont impressionné, a souligné le ministre Phillips. En assurant l'espace nécessaire pour maintenir l'écart sanitaire, en proposant du désinfectant pour les mains à l'entrée de leur commerce et en tenant des registres qui favorisent la recherche des contacts, nos entrepreneurs jouent un rôle essentiel dans la lutte de l'Ontario contre la COVID-19. Chacun fait sa part afin que notre collectivité puisse rester en sécurité. »

À mesure que la province se remet en marche de manière prudente, la santé de la population reste la priorité absolue du gouvernement. Tous les Ontariens et Ontariennes doivent continuer à suivre les conseils de santé publique, notamment en respectant l'écart sanitaire avec les personnes extérieures à leur ménage ou à leur cercle social, en portant un masque lorsqu'il est difficile de maintenir l'écart sanitaire ou dans les lieux qui l'exigent, en restant à la maison s'ils sont malades, et en se lavant les mains fréquemment et soigneusement. Ces mesures sont encore plus importantes maintenant qu'un plus grand nombre de personnes retournent au travail, dans les commerces et les lieux publics.

Faits en bref

  • Les restrictions relatives aux rassemblements publics dans les régions autorisées à passer à la troisième étape du déconfinement sont les suivantes : pour les activités à l’intérieur, la limite passe à 50 personnes maximum; pour les activités en plein air, la limite passe à 100 personnes maximum. Malgré l’assouplissement de ces restrictions, il reste nécessaire de respecter l’écart sanitaire. Les restrictions s’appliquent à tous les rassemblements et événements sociaux, ainsi qu’à certaines activités et certains lieux à haut risque. Elles ne s’appliquent pas aux lieux comme les plages, les parcs, les restaurants et les bars, mais il est possible que les mesures visant à permettre le maintien de l’écart sanitaire en limitent la capacité d’accueil à tout moment.
  • Certaines municipalités ont imposé des restrictions et exigences supplémentaires, comme l’obligation de porter un masque dans les magasins et les lieux publics intérieurs. Pour en savoir plus, consultez le site Web de votre bureau de santé publique ou de votre municipalité.
  • Pour toute question sur les restrictions en vigueur à la troisième étape du déconfinement, consultez le décret d’urgence relatif à cette étape sur la page Web Informations sur les situations d’urgence ou appelez la Ligne Info-Entreprises pour mettre fin à la propagation au 1 888 444-3659.
  • Le gouvernement a publié plus de 180 documents d’orientation pour aider les entreprises à reprendre leurs activités de manière sécuritaire et à protéger leur personnel et leurs clients.
  • Le gouvernement a lancé le Répertoire des fournisseurs d’EPI pour les lieux de travail afin d’aider les entreprises à obtenir de l’équipement de protection individuelle (EPI) et à reprendre leurs activités en toute sécurité.
  • Pour faire faire un test de dépistage, les Ontariens et Ontariennes peuvent se rendre dans l’un des 144 centres d’évaluation qui sont ouverts aux quatre coins de la province. Pour trouver un centre d’évaluation près de chez vous, consultez le site Ontario.ca/nouveaucoronavirus.
  • La province a élaboré un guide pratique qui détaille les étapes à suivre pour former un cercle social et se rencontrer sans danger.

Ressources additionnelles

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Affaires et économie Gouvernement Santé et bien-être