Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario prend des mesures audacieuses pour éliminer le racisme et l'inégalité dans les écoles

Communiqué

L'Ontario prend des mesures audacieuses pour éliminer le racisme et l'inégalité dans les écoles

Nouvelles mesures destinées à promouvoir l’égalité des chances pour les élèves noirs, autochtones et racialisés

Cabinet du premier ministre

TORONTO — Le gouvernement de l'Ontario a annoncé qu'il apportera de nouveaux changements audacieux au système éducatif de la province qui contribueront à éliminer les obstacles auxquels sont confrontés les élèves noirs, autochtones et racialisés ainsi qu'à offrir à tous les élèves ontariens les mêmes chances de réussir. Dans le cadre de cette initiative, la province éliminera la division entre filière académique et filière appliquée en 9e année. Le gouvernement propose également d'éliminer les suspensions discrétionnaires, de renforcer les sanctions envers les enseignants et enseignantes qui manifestent un comportement de nature raciste et d'offrir au personnel enseignant une formation supplémentaire sur la lutte contre le racisme et la discrimination.

Le premier ministre Doug Ford était accompagné aujourd'hui de la vice-première ministre et ministre de la Santé, Christine Elliott, du ministre de l'Éducation, Stephen Lecce, et de l'intervenant pour les perspectives communautaires de l'Ontario, Jamil Jivani, pour faire cette annonce.

« Pour aider nos jeunes à réaliser leur plein potentiel, nous devons leur offrir des chances égales dès le plus jeune âge, que ce soit en réformant le système de suspensions au palier élémentaire ou en éliminant la division entre les filières académique et appliquée pour les élèves de 9e année, a déclaré le premier ministre Ford. Mais surtout, notre gouvernement s'engage à bannir toute forme de racisme, d'antisémitisme, d'homophobie, d'islamophobie et de haine dans nos écoles. Ces initiatives de promotion de l'égalité des chances dans le secteur de l'éducation nous permettront de mieux préparer les élèves de l'Ontario, tous horizons confondus, à réussir dans la vie. »

Aux termes du projet de loi 197, Loi de 2020 visant à favoriser la reprise économique face à la COVID-19, le gouvernement propose d'éliminer les suspensions discrétionnaires pour les élèves de la maternelle à la troisième année, et ce dès septembre 2020. Toutefois, les infractions graves resteront passibles de suspensions obligatoires. Les dernières données sur les suspensions indiquent que plus de 65 000 élèves ontariens du primaire et du secondaire ont fait l'objet d'une suspension au cours de l'année scolaire 2018-2019.

En septembre 2021, le gouvernement entamera le processus visant à éliminer la division entre filière académique et filière appliquée en 9e année. À l'heure actuelle, un grand nombre d'élèves inscrits à des cours de la filière appliquée rencontrent des obstacles et bénéficient de possibilités limitées de progresser vers l'enseignement postsecondaire.

« Chaque élève — indépendamment de la couleur de sa peau, de sa foi, de son héritage culturel ou de son orientation sexuelle — mérite de bénéficier de toutes les chances de réussir ses études, a souligné le ministre Lecce. Les changements fondamentaux que nous mettons en œuvre permettront de doter les nouvelles générations d'élèves ontariens de plus grandes ambitions et d'une meilleure confiance en soi, en faisant tomber les obstacles systémiques qui les empêchent actuellement de réaliser leur plein potentiel. Je tiens à ce que les élèves racialisés de l'Ontario sachent qu'ils ne seront ni ignorés ni sous-estimés. Nous soutiendrons tous les jeunes de notre province dans ce cheminement vers une société plus respectueuse, digne et riche en possibilités. »

Dans le cadre de son plan visant à mettre fin à la division entre les filières académique et appliquée, le gouvernement lancera en septembre 2021 un nouveau cours de mathématiques pour les élèves de 9e année, axé sur les connaissances fondamentales. La province travaillera avec les conseils scolaires afin de garantir une transition réussie des élèves vers le programme-cadre de mathématiques non divisé. L'élimination des filières pour ce programme-cadre de 9e année ne représente que la première étape d'une stratégie plus vaste visant à éliminer les filières dans d'autres domaines afin de mieux aider tous les élèves de l'Ontario à s'engager dans la voie qui les intéresse après la fin de leurs études élémentaires et secondaires.

« Les changements annoncés d'aujourd'hui sont le résultat d'une collaboration efficace entre le gouvernement provincial et les membres de la communauté, a ajouté Jamil Jivani. Les parents des communautés noires de l'Ontario, en particulier, ont fait entendre leur voix avec force pour changer les choses, nous apportant leur point de vue unique sur la manière dont les suspensions et la division des programmes en filières ont désavantagé les élèves noirs. Merci à tous les parents et à tous les leaders communautaires qui se sont engagés avec nous dans ce processus. »

Pour que les élèves se sentent acceptés dans leur classe, sans aucune forme de discrimination, le gouvernement renforcera les sanctions envers les enseignants et enseignantes qui manifestent un comportement de nature raciste. L'Ordre des enseignantes et des enseignants de l'Ontario a signalé 32 cas de mesures disciplinaires prises au cours des 23 dernières années à l'encontre d'enseignants et enseignantes ayant eu un comportement ou formulé des remarques de nature raciste ou homophobe.

Le ministère de l'Éducation propose également de mettre en place une formation supplémentaire en matière de lutte contre le racisme et la discrimination, à suivre avant la fin de l'année civile. Le gouvernement consulte actuellement les fédérations d'enseignants, les syndicats des travailleurs en éducation et les associations d'employeurs sur la mise en œuvre de cette initiative importante.

Faits en bref

  • Par l’intermédiaire du programme des Subventions pour les besoins des élèves (SBE), le ministère de l’Éducation alloue un montant projeté de 40,9 millions de dollars — un record — pour aider les conseils scolaires à mettre en œuvre les politiques en matière de suspensions, y compris par l’embauche de professionnels et la mise en œuvre d’activités et de programmes de prévention et d’intervention.
  • Les conseils scolaires peuvent utiliser une partie des 10 millions de dollars qui leur sont nouvellement accordés dans le domaine de la promotion de la santé mentale pour fournir aux élèves, aux éducateurs et au personnel les ressources et la formation nécessaires afin de mettre en œuvre les nouvelles politiques de suspension.
  • Le gouvernement s’est engagé à débloquer 3,5 millions de dollars pour soutenir les programmes de coaching des élèves noirs et autochtones, lesquels offrent un soutien global aux jeunes qui risquent de ne pas obtenir leur diplôme.
  • Le 4 juin 2020, le gouvernement a lancé le Conseil du premier ministre pour l’égalité des chances, un groupe consultatif qui formule des conseils sur la manière dont les jeunes peuvent surmonter les obstacles sociaux et économiques afin de réussir.
  • Conformément à la Loi de 2017 contre le racisme et aux Normes relatives aux données contre le racisme, tous les conseils scolaires de l'Ontario seront tenus de recueillir des données relatives à la race d'ici le 1er janvier 2023.

Document d’information

Ressources additionnelles

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Éducation et formation Gouvernement