Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Des mesures immédiates sont prises pour protéger les personnes âgées qui vivent dans une maison de retraite

Communiqué archivé

Des mesures immédiates sont prises pour protéger les personnes âgées qui vivent dans une maison de retraite

Le gouvernement McGuinty ne montre aucune tolérance à l'égard des mauvais traitements et des actes de négligence

Le gouvernement de l'Ontario veille à ce que les personnes âgées qui vivent dans une maison de retraite soient davantage protégées contre les mauvais traitements et les actes de négligence.

Le gouvernement de l'Ontario a pris des mesures, qui entrent en vigueur dès aujourd'hui, pour protéger davantage les personnes âgées avant que toutes les dispositions de la Loi sur les maisons de retraite soient exécutoires. Les nouvelles mesures sont celles-ci :

  • La ligne téléphonique du Service de renseignements et de traitement des plaintes (SRTP) sera dotée en personnel 44 heures de plus par semaine, ce qui représente une augmentation de plus de 100 p. 100. Le SRTP est conçu pour que les résidents des maisons de retraite, les familles de ceux-ci, le personnel soignant et les Ontariens et Ontariennes puissent obtenir une aide quand ils en ont besoin. Le SRTP ne prenait des appels que de 9 h à 17 h les jours de semaine. Il sera dorénavant accessible tous les jours, de 8 h à 20 h.
  • Il est désormais obligatoire de déclarer, au registrateur de l'Office de réglementation des maisons de retraite, tout soupçon que du mal est causé ou pourrait être causé à un résident d'une maison de retraite.
  • Il est désormais obligatoire pour le registrateur d'ordonner qu'une inspection soit faite immédiatement lorsqu'il apprend que de mauvais traitements ou des actes de négligence ont lieu dans une maison de retraite.
  • Tous les exploitants de maisons de retraite doivent désormais afficher, à un endroit très visible et facilement accessible, un avis sur lequel est indiqué le numéro de téléphone du SRTP.

Faits en bref

  • Le SRTP est assorti d'un numéro que peuvent composer gratuitement les résidents des maisons de retraite et les familles de ceux-ci pour chercher à résoudre des problèmes dans une maison de retraite en Ontario.
  • C'est aussi le numéro du SRTP (1 800 361-7254) qu'il faut composer pour déclarer au registrateur des soupçons relatifs à de mauvais traitements ou à des actes de négligence.
  • Environ 40 000 personnes âgées choisissent de vivre dans quelque 700 maisons de retraite en Ontario et d'y obtenir des soins.
  • La Loi sur les maisons de retraite est la première loi dans l'histoire de l'Ontario à garantir de solides protections aux personnes âgées qui choisissent de vivre dans une maison de retraite où que ce soit dans la province.

Ressources additionnelles

Citations

« Nous voulons être certains que nos personnes âgées qui vivent dans des maisons de retraite soient en sécurité et soient protégées contre tout mauvais traitement ou tout acte de négligence. Grâce à ces changements, tous sauront que les personnes âgées pourront vivre en sécurité dans leur maison de retraite, et cela est synonyme de tranquillité d'esprit tant pour ces personnes que pour leurs êtres chers. »

Sophia Aggelonitis

ministre déléguée aux Affaires des personnes âgées

« Nous avons hâte de pouvoir favoriser une culture axée sur la sécurité et le bien-être des personnes qui vivent dans une maison de retraite. »

Mary Catherine Lindberg

présidente du conseil d'administration intérimaire de l'Office de réglementation des maisons de retraite

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Gouvernement Domicile et communauté Lois et sécurité Francophones Personnes âgées