Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Lauréats du Prix d'excellence de l'Ontario pour les personnes âgées en 2017

Document d'information archivé

Lauréats du Prix d'excellence de l'Ontario pour les personnes âgées en 2017

Le Prix d'excellence de l'Ontario pour les personnes âgées récompense des personnes qui ont apporté des contributions exceptionnelles dans leurs communautés par leurs activités bénévoles ou professionnelles après avoir atteint l'âge de 65 ans.

Lauréats en 2017

Reatta Fransky, de Bancroft, est une bénévole dévouée à l'hôpital et à l'église de sa communauté. Elle participe à un programme d'aide qui offre aux patients des soins palliatifs à domicile. Elle recueille également des fonds pour un certain nombre d'organismes de bienfaisance du milieu de la santé.

Mardan Singh Grewal, de Brampton, aide les personnes âgées à rester actives et en bonne santé. Pour ce faire, il organise des programmes d'exercice adaptés, comme des cours de yoga et des périodes de jogging. Il prépare également des conférences et des ateliers éducatifs sur divers sujets comme la santé, la mise en forme et les droits des aînés.

Barbara Hughes, d'Uxbridge, offre gratuitement son talent musical pour égayer les gens de sa communauté. Elle joue régulièrement de son accordéon pour les résidents des foyers de soins de longue durée. Ils lui font des demandes spéciales, et elle joue leurs chansons préférées. Elle est également secrétaire de filiale et présidente des bourses de la filiale locale de la Légion royale canadienne.

Lillie Johnson, de Toronto, a fondé l'Association de l'anémie falciforme de l'Ontario. Elle profite de sa retraite pour sensibiliser les gens sur la drépanocytose, une maladie génétique. Ses efforts ont porté leurs fruits en 2006, lorsque la province a obligé le test de détection de la drépanocytose pour tous les bébés nés en Ontario. Récemment, Lillie s'est portée à la défense de la réforme du système de soins de longue durée en Ontario.

David Kent, de Mississauga, est un éducateur et un défenseur des droits des personnes âgées et des résidents des foyers de soins de longue durée. Il contribue à plusieurs programmes étudiants visant à abattre les préjugés sur ce type d'établissements. De plus, il enseigne aux autres résidents l'histoire du Canada et veille au respect de leurs droits en tant que vice-président de l'Ontario Association of Residents' Councils. Lors de conférences en Ontario et aux États-Unis, il a prononcé des discours sur l'importance de vieillir dans la dignité et le respect.

Barbara Kipp, d'Owen Sound, offre gratuitement ses talents d'actrice pour sensibiliser la population à la maltraitance des personnes âgées. Sa troupe de théâtre a présenté des pièces interactives sur ce sujet auprès d'organismes juridiques, médicaux et sociaux. Barbara a aussi enseigné des techniques de mise en forme aux personnes âgées.

Margaret Larson, d'Oakville, est une agente de protection de la nature qui s'affaire à préserver les populations de monarques et leurs habitats. Elle ramasse les œufs des monarques se trouvant sur des asclépiades, observe leur développement et relâche les papillons dans la nature le temps venu. Margaret collabore également avec des bénévoles pour préserver les asclépiades, une importante source de nourriture pour les monarques. Elle donne des conférences dans des écoles et des centres communautaires pour sensibiliser les gens à l'importance de l'environnementalisme.

Alexander D. McNaught, de Wallbridge, est un auteur et historien qui a découvert qu'un terrain vague de la communauté de Wallbridge logeait autrefois le premier hôtel de ville de la plus ancienne administration municipale enregistrée de l'Ontario. Alexander en a informé le conseil municipal et a contribué de façon importante à la restauration du site. Il a également réuni des photographies, des récits et des documents traitant de l'histoire de la ville dans son livre, A Place Called Wallbridge.

Jane Pristach, de Toronto, est devenue directrice générale de la Norfinch Care Community à 65 ans. Dans la décennie qui a suivi, elle s'est assurée que les résidents de son centre menaient une vie active, engagée et indépendante. Elle a même lancé une pétition auprès des résidents pour faire pression sur le gouvernement en vue de mousser le financement offert aux centres de soins de longue durée. Elle a d'ailleurs fait venir les élus au centre pour encourager les résidents à voter.

Lois Rice, d'Oakville, a collaboré avec la William Osler Health System Foundation à l'amélioration des établissements de santé de Brampton. Elle a coprésidé la campagne de financement pour bâtir l'Hôpital Memorial de Peel et a organisé de nombreux événements caritatifs. Elle a également soutenu la communauté artistique de Brampton, notamment en appuyant le Brampton Arts Council, l'orchestre symphonique de Brampton et le théâtre Rose.

Jeannette « Jan » Rowan, de Scarborough, a été aidante bénévole des soins palliatifs pendant 17 ans à l'établissement de soins Seven Oak, accumulant plus de 4 500 heures de service. Elle est reconnue pour son empathie et sa compassion envers les patients et leur famille, qui traversent une période bien difficile. Jan amasse aussi des fonds pour l'établissement et pour d'autres causes en participant à des ventes-débarras, à des ventes de pâtisseries et à des collectes de jouets et de vêtements.

Marilyn Scott, de Cambridge, était présidente bénévole d'un fonds pour les arts, le Region of Waterloo Arts Fund. Grâce à son aide, la fondation a pu se sortir d'une crise majeure. Elle s'est affairée à améliorer l'opinion publique de l'Arts Fund en créant un processus de traitement des demandes plus transparent que le précédent. Elle a su redonner confiance aux gens à l'égard de l'Arts Fund et a garanti une augmentation budgétaire annuelle pour appuyer davantage les artistes émergents de la région de Waterloo.

Margaret C. Stinson, de Guelph, est une horticultrice qui s'est consacrée, pendant sa retraite, à maintenir sa communauté verte et en beauté. Elle a offert son temps bénévolement auprès d'organisations horticoles et s'est jointe à des étudiants universitaires qui ont mis la main à la tâche pour planter des arbres et rehausser leur communauté. Margaret applique ses connaissances à titre de juge à des compétitions de jardinage comme Collectivités en fleurs, une organisation vouée aux espaces verts durables.

RoseMarie Threndyle, de Toronto, est une conseillère bénévole auprès de personnes en deuil pour Better Living Health and Community Services. Depuis six ans, elle a passé plus de 900 heures à visiter les patients en phase terminale à leur domicile, leur offrant des mots de réconfort et empreints de sagesse. En plus d'animer des groupes de soutien aux familles endeuillées et aux aidants, RoseMarie agit comme mentore auprès des nouveaux bénévoles du centre.

Eileen Joyce Woods, de Burlington, est la présidente du conseil des résidents à l'établissement de soins de longue durée Hampton Terrace, et milite pour les personnes souffrant de la maladie de Parkinson. Elle a elle-même reçu un diagnostic de Parkinson à 70 ans. Peu de temps après, elle a commencé à oeuvrer comme bénévole auprès de la Parkinson's Society of Southwestern Ontario. Elle a écrit des articles sur la vie avec le Parkinson et a convié des conférenciers au centre pour informer les résidents de son établissement sur cette maladie.

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Gouvernement Domicile et communauté Personnes âgées