Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Déclaration de la ministre Broten lors de la Journée nationale de commémoration et d'action contre la violence faite aux femmes

Déclaration archivé

Déclaration de la ministre Broten lors de la Journée nationale de commémoration et d'action contre la violence faite aux femmes

Ministère de la condition féminine

Aujourd'hui, Laurel Broten, ministre déléguée à la Condition féminine, a publié la déclaration suivante pour commémorer la Journée nationale de commémoration et d'action contre la violence faite aux femmes :


« Le 6 décembre 1989, une tragédie a frappé L'École Polytechnique de Montréal. Quatorze individues ont été abattues et tuées pour une raison -- c'étaient des femmes.

Pour rendre hommage aux victimes --  Geneviève Bergeron, Hélène Colgan, Nathalie Croteau, Barbara Daigneault, Anne-Marie Edward, Maud Haviernick, Barbara Klucznik Widajewicz, Maryse Laganière, Maryse Leclair, Anne-Marie Lemay, Sonia Pelletier, Michèle Richard, Annie St-Arneault, et Annie Turcotte -- chaque année nous commémorons le 6 décembre comme étant la Journée nationale de commémoration et d'action contre la violence faite aux femmes.

Nous nous souvenons des innombrables femmes qui ont perdu la vie à cause de la violence fondée sur le sexe, et des femmes qui continuent de subir cette violence dans le monde. 

Bien que 23 années se soient écoulées depuis ce tragique événement, les femmes sont toujours vulnérables.

L'inégalité sous quelque forme que ce soit renforce la violence faite aux femmes. Et nous avons vu que cela se traduisait dans l'exploitation sexuelle des femmes par la traite de personnes, et dans le nombre élevé de femmes autochtones portées disparues ou assassinées partout au Canada, et ce ne sont là que deux exemples.

Nous partageons la responsabilité d'aider à mettre fin à la violence faite aux femmes en remettant en question les attitudes qui perpétuent l'inégalité.

En œuvrant ensemble, nous pouvons veiller à ce que les jeunes filles se sentent en sécurité dans leurs salles de classe et y réalisent leurs rêves en toute confiance. Ensemble, nous pouvons bâtir un avenir dans lequel les hommes et les femmes sont traités de la même manière, et les femmes traitées avec respect. Nous pouvons faire en sorte que l'inégalité de genre soit chose du passé.

Envers les familles de toutes les femmes et jeunes filles qui ont été assassinées ou qui sont portées disparues, et envers les survivantes de violence fondée sur le sexe partout en Ontario et dans le monde, nous nous engageons à continuer d'œuvrer ensemble pour mettre fin à la violence faite aux femmes et aux jeunes filles. »

Ressources additionnelles

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Santé et bien-être Domicile et communauté Lois et sécurité Femmes