Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Amélioration du soutien aux femmes francophones victimes de violence

Communiqué

Amélioration du soutien aux femmes francophones victimes de violence

L’Ontario veille à offrir aux femmes victimes de violence l’accès à des services en français

L'Ontario aide les femmes francophones victimes de violence familiale et sexuelle à accéder à des services de soutien efficaces dans leur propre langue.

L'Ontario appuie Action ontarienne contre la violence faite aux femmes (AOcVF) alors que l'organisme accroît son offre de formation des intervenantes de première ligne francophones qui fournissent un soutien aux femmes victimes de violence familiale ou sexuelle. Le programme élargi de perfectionnement professionnel inclut une formation sur les questions juridiques et une formation particulièrement axée sur les problèmes rencontrés par les femmes immigrantes, les femmes autochtones et les transgenres.

Aider les femmes francophones qui subissent des violences à obtenir le soutien dont elles ont besoin pour reconstruire leur vie s'inscrit dans le cadre des plans d'action de l'Ontario contre la violence à caractère sexuel et contre la violence familiale, et appuie le nouveau plan du gouvernement de l'Ontario visant à bâtir une société équitable pour tous.

Faits en bref

  • AOcVF élabore une formation spécialisée qui tient compte des réalités culturelles des femmes francophones qui sont victimes de violence. La formation est offerte par le biais de l’Institut francophone de formation d’AOcVF.
  • L’Ontario fournit plus de 750 000 $ sur trois ans pour permettre à l’Institut francophone de formation d’offrir une formation spécialisée en ligne aux intervenantes de première ligne de toute la province.
  • AOcVF est un organisme-cadre de l’Ontario basé à Ottawa qui représente 1 800 fournisseurs de services francophones qui soutiennent les femmes victimes de violence.
  • On estime qu’une femme canadienne sur trois subira une agression sexuelle au cours de sa vie d’adulte.

Ressources additionnelles

Citations

« Les femmes francophones ont des besoins qui leur sont propres. La formation spécialisée offerte par l’Institut francophone de formation implique que, dans toute la province, les intervenantes de première ligne seront en mesure de toucher davantage de femmes victimes de violence et de leur offrir le soutien dont elles ont besoin dans leur langue maternelle. »

Laurel Broten

ministre déléguée à la Condition féminine

« Il est important que les femmes victimes de violence comprennent quels sont les services disponibles qui peuvent les aider à guérir et à avancer dans leur vie. Ce nouveau soutien contribuera fortement à améliorer constamment la qualité des services offerts en français et à adapter ces services aux nouvelles réalités et aux besoins émergents. »

Madeleine Meilleur

ministre déléguée aux Affaires francophones

« La formation spécialisée offerte aux professionnelles de première ligne francophones permet de s’assurer que les femmes francophones victimes de violence ont accès aux services dont elles ont besoin pendant une des périodes les plus difficiles de leur vie. »

Jeanne Françoise Mouè

présidente d’Action ontarienne contre la violence faite aux femmes (AOcVF)

Contacts Médias

Partager

Tags

Éducation et formation Gouvernement Santé et bien-être Domicile et communauté Autochtones Francophones Nouveaux venus Parents Femmes