Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Des collectivités diversifiées prennent des mesures pour contrer la violence faite aux femmes

Communiqué archivé

Des collectivités diversifiées prennent des mesures pour contrer la violence faite aux femmes

L’Ontario soutient une initiative novatrice visant à changer les attitudes

Ministère de la condition féminine

L'Ontario apporte son soutien à une nouvelle campagne d'éducation publique ayant pour but d'aider les personnes immigrantes à reconnaître les signes de mauvais traitements envers les femmes.

La campagne ontarienne de sensibilisation Voisin-es, ami-es et familles (VAF) au sein des communautés de personnes immigrantes et réfugiées s'adresse aux diverses collectivités de l'Ontario en proposant aux personnes nouvellement arrivées des produits et des activités accessibles et adaptés.

Le gouvernement investira au cours des deux prochaines années la somme de 836 500 $ pour appuyer dix programmes dans tout l'Ontario, dont celui de COSTI Immigrant Services. Ce programme à l'intention des élèves qui apprennent l'anglais sera mis en œuvre en partenariat avec la St. Stephen's Community House. En collaboration avec des élèves, la St. Stephen's Community House a élaboré un roman-photo pour les aider à reconnaître les signes de mauvais traitements envers les femmes et à intervenir. L'ouvrage est en voie d'être intégré au programme d'apprentissage qui commence en janvier 2015.

La campagne est déployée dans diverses collectivités de la province, y compris les communautés francophones, autochtones, d'immigrants et de réfugiés.

Les organismes suivants de la région de Toronto recevront notamment un soutien :

  • Newcomer Women's Services Toronto ‒ Afin de promouvoir la campagne VAF dans les communautés sud-asiatiques de la RGT et des régions de York et de Durham;
  • Ontario Council of Agencies Serving Immigrants ‒ Afin de contribuer à la coordination des activités du programme à l'échelle provinciale, et pour assurer le développement et le maintien du site Web de la campagne VAF au sein des communautés de personnes immigrantes et réfugiées;
  • Family Service Toronto ‒ Pour l'établissement d'un partenariat avec des organisations somaliennes en vue de promouvoir la campagne VAF dans les communautés somaliennes de la RGT, à Hamilton et à Kitchener-Waterloo.

Faits en bref

  • Quatre-vingts pour cent des femmes victimes de violence familiale se confient à un membre de la famille, à une amie ou un ami ou à une autre source de soutien.
  • Seulement 30 pour cent des femmes victimes de violence familiale en font le signalement à la police.
  • En moyenne, une femme tentera cinq fois de se soustraire à une situation de mauvais traitements avant d’y arriver.
  • La violence familiale est l’une des formes les plus communes de violence au Canada.

Ressources additionnelles

Citations

« La violence envers les femmes a des répercussions sur tout le monde, peu importe la situation économique et le milieu culturel. Aider les Ontariennes et les Ontariens de nos collectivités diversifiées à reconnaître les signes de violence pendant leur apprentissage de l’anglais constitue une initiative novatrice, et tenir compte de cet enjeu dans le programme d’apprentissage renforce le message affirmant que la violence envers les femmes en Ontario n’est pas tolérée. »

Tracy MacCharles

Ministre déléguée à la Condition féminine

« L’information reçue dans le cadre des cours de langue anglaise offerts aux personnes nouvellement arrivées constitue souvent les tout premiers renseignements auxquels elles ont accès au sujet des ressources et des services locaux. Bien que la violence se produise dans toutes les communautés, les femmes immigrantes se heurtent à des obstacles et défis particuliers dans leur recherche pour obtenir de l’aide. Ce programme aidera les enseignantes et enseignants de langue anglaise et les élèves à tendre la main aux femmes qui pourraient être victimes de violence et à leur offrir de l’information et du soutien. »

Mario Calla

Directeur général, COSTI Immigrant Services

« La St. Stephen’s Community House travaille en étroite collaboration avec les nouveaux arrivants au Canada, en offrant des activités de formation linguistique et des services d’établissement dans le cadre d’un vaste choix de programmes. Notre ressource aidera non seulement les personnes participantes à discuter de la question de la violence faite aux femmes, mais contribuera en outre à aider les nouveaux arrivants à comprendre le rôle qu’ils peuvent jouer pour faire cesser la violence. »

Liane Regendanz

Directrice générale, St. Stephen’s Community House

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Domicile et communauté Lois et sécurité