Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Composition de la Table ronde de l'Ontario sur la lutte contre la violence faite aux femmes

Document d'information archivé

Composition de la Table ronde de l'Ontario sur la lutte contre la violence faite aux femmes

La Table ronde sur la lutte contre la violence faite aux femmes, la toute première table ronde permanente de l'Ontario en son genre, a tenu sa réunion inaugurale le 31 mars 2015 afin de commencer à conseiller le gouvernement sur toute question de violence actuelle ou émergente fondée sur le sexe.

La table ronde est coprésidée par Mmes Sly Castaldi et Farrah Khan, deux défenseures bien connues de la lutte contre la violence faite aux femmes. Vingt-deux organismes provinciaux d'encadrement du secteur de la lutte contre la violence faite aux femmes sont représentés à la table ronde, et des spécialistes provenant d'autres secteurs y prennent en outre part dans le but de discuter de questions touchant des populations particulières.

Coprésidence

Directrice générale de Guelph Wellington Women in Crisis et récipiendaire d'une Médaille du jubilé de diamant, Mme Sly Castaldi travaille depuis 24 ans dans le secteur de la lutte contre la violence. Elle est présidente et membre fondatrice de la Legal Clinic of Guelph and Wellington County et du Guelph-Wellington Action Committee on Sexual Assault and Domestic Violence. De plus, elle agit à titre de membre de la Coalition des centres anti-viol de l'Ontario, et elle a été nommée au Conseil consultatif de lutte contre la violence familiale.

Mme Farrah Khan compte 16 années d'expérience dans le secteur de la lutte contre la violence sexiste. Elle détient une maîtrise de la Faculté de travail social de l'Université de Toronto. En tant que conseillère et intervenante à la Barbra Schlifer Commemorative Clinic, elle apporte son soutien aux survivantes de violence à titre de coordonnatrice de la formation Outburst!, un projet à l'intention des jeunes femmes musulmanes. Pour son travail communautaire, Mme Khan a reçu le Vital People Award de la Fondation communautaire de Toronto et le prix Community Award décerné par l'Urban Alliance on Race Relations.

Organisations membres

Action ontarienne contre la violence faite aux femmes (AOcVF) est un regroupement féministe et francophone d'organismes qui travaillent à promouvoir l'action et à offrir des ressources aux femmes francophones de l'Ontario qui ont vécu la violence.

La Barbra Schlifer Commemorative Clinic est une clinique spécialisée pour les femmes victimes de violence. Elle vient en aide à des milliers de femmes chaque année grâce au counseling, à la représentation juridique et à l'interprétation linguistique.

La Fédération canadienne des étudiantes et étudiants offre à la population étudiante une voix unie à l'échelle provinciale et nationale.

La Fondation canadienne des femmes octroie des fonds à des programmes visant à outiller les femmes et les filles au Canada pour leur permettre d'échapper à la violence, de sortir de la pauvreté et d'avoir pleinement confiance en elles.

Le Centre de recherche et d'éducation sur la violence faite aux femmes et aux enfants de l'Université Western est le centre d'excellence de l'Ontario en recherche, en éducation publique et en formation relativement à la violence faite aux femmes.

DisAbled Women's Network Ontario est une organisation dirigée par des bénévoles féministes qui font la promotion de la justice sociale, des droits de la personne, et de l'égalité des droits grâce à l'éducation, la recherche, le plaidoyer, la formation de coalitions, le développement de ressources et l'informatique.

Egale Canada Human Rights Trust fait la promotion des droits des personnes lesbiennes, gaies, bisexuelles et transgenres (LGBT) au moyen de la recherche, l'éducation et l'engagement communautaire.

Luke's Place aide les femmes victimes de violence tout au long du processus judiciaire. Luke's Place offre également de la formation et des ressources sur la défense des droits devant le tribunal de la famille aux fournisseurs de services de l'Ontario.

Maggie's Toronto Sex Workers Action Project est un organisme dirigé par et pour les travailleuses et travailleurs du sexe afin de les aider à exercer leur travail en toute sécurité et dans la dignité.

L'organisme Metropolitan Action Committee on Violence Against Women and Children travaille avec les personnes, les collectivités et les institutions de l'Ontario dans le cadre d'initiatives de sensibilisation du public et de prévention pour changer les idées, les actions et les politiques dans le but de mettre un terme à la violence faite aux femmes et aux enfants.

L'organisme Older Women's Network s'est engagé à assurer la promotion des droits des femmes d'âge moyen et âgées qui doivent relever des défis liés à la discrimination fondée sur l'âge, le sexe, la religion ou les limitations fonctionnelles.

L'Ontario Association of Interval and Transition Houses travaille avec ses organismes membres pour sensibiliser et promouvoir le changement dans tous les domaines que les femmes et leurs enfants considèrent comme étant importants pour se sortir de la violence.

L'Ontario Coalition of Rape Crisis Centres est un réseau provincial de centres communautaires d'aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel et le viol, qui a pour mandat de servir d'agent de transformation sociale afin de prévenir et d'éliminer la violence à caractère sexuel.

Le Conseil ontarien des organismes de service aux immigrants est une voix collective pour les organismes au service des immigrants. En collaboration avec ses 200 membres en Ontario, le Conseil assure la coordination des solutions aux préoccupations et besoins communs des personnes immigrantes.

L'Ontario Federation of Indigenous Friendship Centres est un organisme provincial qui représente les intérêts collectifs de centres d'amitié de l'Ontario. Il codirige le Groupe de travail mixte sur la prévention de la violence contre les femmes autochtones.

La Fédération du travail de l'Ontario représente plus d'un million de travailleuses et travailleurs de l'Ontario appartenant à plus de 1 500 sections locales de 54 syndicats affiliés, ce qui en fait la plus importante fédération provinciale du travail au Canada.

La Commission ontarienne des droits de la personne élabore des politiques publiques touchant les droits de la personne et joue un rôle de premier plan dans la prévention de la discrimination. Elle a le pouvoir de surveiller et de signaler n'importe quelle situation qui se rapporte à l'état des droits de la personne dans la province.

Le Réseau ontarien des centres de traitement en cas d'agression sexuelle ou de violence familiale fournit direction et soutien à 35 centres de traitement en milieu hospitalier en cas d'agression sexuelle ou de violence familiale en Ontario.

La South Asian Legal Clinic of Ontario offre aux Asiatiques du Sud à faible revenu de la région du grand Toronto des conseils juridiques en matière de violence familiale et des services de représentation.

La campagne du Ruban blanc est l'initiative composée d'hommes et de garçons la plus importante au monde. Elle a pour but de mettre fin à la violence faite aux femmes et aux filles, et de favoriser l'équité entre les sexes, les relations saines et une nouvelle vision de la masculinité.

Le programme de recherche sur la violence et la santé du Women's College Research Institute joue un rôle de premier plan dans la recherche en santé relativement à la violence faite aux femmes. Ce programme met l'accent sur les répercussions de la violence sur la santé des femmes et sur l'intervention du système de santé à l'égard des besoins des femmes.

Le Women's Health in Women's Hands Community Health Centre offre, à Toronto et dans les municipalités avoisinantes, des soins de santé primaires aux femmes racialisées des communautés d'Afrique, des Caraïbes, d'Amérique latine et d'Asie du Sud.

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Gouvernement Santé et bien-être Lois et sécurité