Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario lance la prochaine phase de la campagne de lutte contre la violence et le harcèlement à caractère sexuel

Communiqué

L'Ontario lance la prochaine phase de la campagne de lutte contre la violence et le harcèlement à caractère sexuel

Une étude indique que de nombreux Ontariens et Ontariennes ne savent pas exactement ce qui constitue de la violence et du harcèlement à caractère sexuel

ministère de la condition féminine

S'adressant à des centaines de travailleurs de première ligne, de dirigeants communautaires et de défenseurs, la première ministre Kathleen Wynne a lancé la plus récente campagne ontarienne de sensibilisation du public sur la violence et le harcèlement à caractère sexuel.

La première ministre a présenté la nouvelle publicité incisive au Sommet de 2015 sur la violence et le harcèlement à caractère sexuel. Ce premier sommet réunit des experts internationaux dans le but de pousser plus loin les progrès réalisés grâce à Ce n'est jamais acceptable : Plan d'action pour mettre fin à la violence et au harcèlement sexuels.

La nouvelle publicité montre des comportements que des Ontariennes et des Ontariens peuvent avoir de la difficulté à reconnaître comme de la violence ou du harcèlement à caractère sexuel. Les scènes illustrent toutes sortes de situations, allant du harcèlement à caractère sexuel au travail aux faveurs sexuelles attendues à la suite d'un rendez-vous.

Pour élaborer sa campagne, l'Ontario a chargé Ipsos Reid de mener une étude; celle-ci a révélé que, même si la plupart des gens de l'Ontario estiment avoir l'obligation d'intervenir s'ils sont témoins de violence à caractère sexuel, un grand nombre demeurent incertains lorsqu'il s'agit de déterminer si des comportements donnés constituent ou non de la violence ou du harcèlement à caractère sexuel. La campagne publicitaire a donc pour but de remédier à la situation afin de permettre aux gens d'intervenir et d'apporter leur aide.

La publicité, qui fait partie de Ce n'est jamais acceptable : Plan d'action pour mettre fin à la violence et au harcèlement sexuels, sera diffusée à la télévision à compter du 23 novembre. Le plan d'action, publié en mars 2015, vise à s'attaquer aux causes profondes de la violence et du harcèlement à caractère sexuel et à améliorer le soutien et les services offerts aux survivantes.

Faits en bref

  • La publicité télévisée de l’Ontario #QuiAiderezVous a été lancée en mars 2015 et a atteint plus de 85 millions de personnes partout dans le monde.
  • Une femme sur trois subira une forme quelconque d’agression à caractère sexuel au cours de sa vie.
  • Il y a 28 % des Canadiennes qui disent avoir fait l’objet d’avances sexuelles non désirées, de demandes de faveurs sexuelles ou de propos à connotation sexuelle au travail.

Document d’information

Ressources additionnelles

Citations

Kathleen Wynne

« La violence et le harcèlement à caractère sexuel sont présents dans toutes les collectivités de la province. La nouvelle étude montre que nous devons continuer de nous sensibiliser à ce qui constitue de la violence et du harcèlement à caractère sexuel et au fait que ce n’est jamais acceptable. Nous avons tous un rôle à jouer pour mettre fin à la violence et au harcèlement à caractère sexuel et faire de l’Ontario une province plus sécuritaire et plus équitable pour tous. »

Kathleen Wynne

première ministre de l’Ontario

Tracy MacCharles

« En tant que gouvernement, il nous incombe de voir à ce que toutes les Ontariennes et tous les Ontariens se sentent en sécurité dans leur collectivité, dans leur lieu de travail, chez eux et à l’école et à l’abri de la violence et du harcèlement à caractère sexuel. Même si l’étude montre que des progrès ont été réalisés, il reste encore beaucoup à faire. Nous demandons à toute la population de l’Ontario de provoquer le changement par leurs gestes et leurs attitudes. Nous avons tous un rôle à jouer dans la lutte contre la violence et le harcèlement à caractère sexuel. »

Tracy MacCharles

ministre déléguée à la Condition féminine

Contacts Médias

Partager

Tags

Éducation et formation Gouvernement Santé et bien-être Domicile et communauté Lois et sécurité Enfants et adolescents Francophones Nouveaux venus Parents Personnes ayant des déficiences Personnes âgées Femmes