Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario adopte une loi visant à mettre fin à la violence et au harcèlement à caractère sexuel

Communiqué

L'Ontario adopte une loi visant à mettre fin à la violence et au harcèlement à caractère sexuel

Publication du rapport d’étape sur le Plan d’action pour mettre fin à la violence et au harcèlement sexuels

L'Ontario a adopté aujourd'hui la Loi sur le Plan d'action contre la violence et le harcèlement sexuels afin de bâtir une province où tout le monde vit sans menace de violence et de harcèlement à caractère sexuel et de renforcer le soutien offert aux victimes.

Cette loi compte parmi les 13 engagements pris dans Ce n'est jamais acceptable, le plan d'action novateur du gouvernement, doté de 41 millions de dollars, visant à mettre un terme à la violence et au harcèlement à caractère sexuel. Cette loi vise à rendre les lieux de travail, les campus et les collectivités de l'Ontario plus sécuritaires et plus sensibles aux besoins des victimes et aux plaintes concernant la violence et le harcèlement à caractère sexuel.

Pour souligner le premier anniversaire du plan d'action, le gouvernement publie également un rapport d'étape 2015-2016 qui souligne les mesures sans précédent que l'Ontario a prises au cours de la dernière année afin de mettre un terme à la violence et au harcèlement à caractère sexuel dans la province.

Voici des exemples des progrès réalisés : 

  • Sensibiliser davantage le public : Lancement de la campagne d'information multimédia à deux volets #QuiAiderezVous et #JamaisAcceptable qui a été vue plus de 85 millions et plus de 56 millions de fois respectivement, afin de sensibiliser les gens à la violence, au harcèlement et aux agressions à caractère sexuel et de changer les attitudes à leur sujet.
  • Plus de formation pour les professionnels : Investissements dans la formation des travailleurs de première ligne des domaines de la santé, de l'éducation, de la justice, des services communautaires et de l'hôtellerie qui viennent en aide aux victimes de violence à caractère sexuel et de violence conjugale.
  • Plus de choix et de meilleurs résultats pour les victimes dans le cadre du processus judiciaire : Investissements dans la recherche visant à étudier des questions entourant le signalement des incidents de violence à caractère sexuel afin d'améliorer les interventions de la police.
  • Semer le changement générationnel : Mise à jour du programme-cadre d'éducation physique et santé afin d'aider les élèves de la 1re à la 12e année à comprendre la notion de consentement, les relations saines et la sécurité en ligne.
  • Lieux de travail, campus et collectivités plus sécuritaires : Dépôt et adoption de la Loi sur le Plan d'action contre la violence et le harcèlement sexuels afin de lutter contre la violence et le harcèlement à caractère sexuel dans les campus, les lieux de travail, les foyers et les collectivités.
  • Plus d'aide et un meilleur soutien pour les victimes dans la collectivité : Financement supplémentaire aux centres de traitement en cas d'agression sexuelle ou de violence familiale et les centres d'aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel pour donner un meilleur soutien aux victimes et les aider à se rétablir.

Faits en bref

  • Le 8 mars, des collectivités du monde entier célèbrent la Journée internationale de la femme.
  • Une femme sur trois subira une forme quelconque d’agression à caractère sexuel au cours de sa vie au Canada. Le taux de victimisation par agression sexuelle est cinq fois plus élevé chez les femmes de moins de 35 ans.
  • Vingt-huit pour cent des Canadiennes disent avoir fait l’objet d’avances sexuelles non désirées, de demandes de faveurs sexuelles ou de propos à connotation sexuelle au travail.
  • L’Ontario a également publié Pas à pas ensemble : La stratégie de l’Ontario contre la violence envers les femmes autochtones, suite à son engagement pris dans Ce n’est jamais acceptable.

Document d’information

Ressources additionnelles

Citations

Kathleen Wynne

« Quand j’ai dévoilé Ce n’est jamais acceptable il y a un an, j’ai dit que nous pouvions et que nous devions faire mieux. Au cours de la dernière année, nous avons remis en question les attitudes, comportements, mythes et stéréotypes bien ancrés qui normalisent ou banalisent la violence et le harcèlement à caractère sexuel. Nous avons aussi confronté la culture du viol et la misogynie dont elle est issue. Le plan d’action nous met sur la voie vers une société où personne n’est exposé à la peur et aux menaces de violence et de harcèlement à caractère sexuel. Nous continuerons de travailler avec nos partenaires pour appliquer ce plan, surveiller nos progrès et collaborer afin de créer un avenir meilleur pour tous. »

Kathleen Wynne

première ministre de l’Ontario

Tracy MacCharles

« En cette Journée internationale de la femme, l’adoption de cette loi témoigne de notre engagement de donner aux victimes le soutien dont elles ont besoin et de rendre les lieux de travail, les campus et les collectivités plus sécuritaires. Changer la société, c’est l’affaire de tous, et en nous appuyant sur notre plan d’action, nous continuerons d’aller de l’avant avec nos partenaires communautaires de l’éducation, de la santé et de la justice pour faire fond sur nos progrès et créer un Ontario sûr, juste et respectueux pour tous. »

Tracy MacCharles

ministre déléguée à la Condition féminine

Contacts Médias

Partager

Tags

Domicile et communauté Lois et sécurité