Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Projets de formation sur la violence et le harcèlement à caractère sexuel à l'intention des travailleurs de première ligne

Document d'information archivé

Projets de formation sur la violence et le harcèlement à caractère sexuel à l'intention des travailleurs de première ligne

Ministère de la condition féminine

L'investissement de 1,7 million de dollars de l'Ontario servira à financer six projets de formation sur la violence et le harcèlement à caractère sexuel à l'intention des travailleurs de première ligne : 

  • L'Ontario Restaurant Hotel & Motel Association (ORHMA) mettra au point une formation à l'intention des travailleurs de première ligne et des équipes de direction dans le secteur de l'accueil pour leur permettre de reconnaître des cas de violence ou de harcèlement à caractère sexuel au travail ou entre clients et d'intervenir.
    Détails : Le secteur hôtelier emploie plus de 450 000 Ontariens, ce qui représente 7 % de la population active. Ce secteur emploie un grand nombre de jeunes, de femmes et de nouveaux arrivants, dont un grand nombre sont vulnérables à la violence et au harcèlement à caractère sexuel.  En tant que travailleurs de première ligne dans les restaurants, bars, hôtels et motels, ils sont également en position d'intervenir en cas de violence ou de harcèlement à caractère sexuel. 
  • RH Tourisme Canada collaborera avec l'ORHMA pour mettre sur pied une formation en ligne à l'intention des serveurs, des barmans/barmaids et des équipes de direction de l'industrie de l'alimentation et des boissons. La formation améliorera la sécurité des travailleurs et des clients dans les établissements où l'on sert de l'alcool.
    Détails : Plus de 64 200 personnes travaillent dans le secteur de l'alimentation et des boissons en tant que serveurs ou barmans/barmaids en Ontario. La majorité d'entre elles sont âgées de 15 à 34 ans et la plupart sont des femmes. 
  • Le Women's College Hospital formera les travailleurs de première ligne des secteurs de la santé et des services communautaires sur l'éventail des réactions psychologiques et du comportement adopté que peuvent présenter des survivantes d'une agression à caractère sexuel.
    Détails : Les survivantes d'agression à caractère sexuel peuvent éprouver des réactions psychologiques troublantes, y compris des symptômes et des comportements qui les déconcertent elles-mêmes ainsi que les personnes vers qui elles se tournent pour obtenir de l'aide. Cette ressource interactive d'apprentissage en ligne aidera les fournisseurs de services de santé et de services communautaires de l'Ontario à reconnaître les impacts psychologiques moins connus d'une agression à caractère sexuel et à favoriser le rétablissement des survivantes. 
  • Ganohkwasra Family Assault Support Services (par l'entremise de Six Nations of the Grand River) formera les travailleurs de services communautaires sur l'aide aux femmes autochtones touchées par la violence à caractère sexuel.
    Détails : Les femmes autochtones victimes d'agression à caractère sexuel ont besoin de soins appropriés à leurs besoins et à leur culture. Au moyen de cette formation, les travailleurs de première ligne qui aident les femmes autochtones auront accès à des pratiques exemplaires et à des procédures pour offrir ce soutien. La formation tiendra également compte des appels à l'action contenus dans le rapport final de la Commission de vérité et réconciliation. 
  • Le Centre ontarien de prévention des agressions (COPA) formera les éducateurs francophones sur la façon de réagir aux divulgations de cas de violence ou de harcèlement à caractère sexuel dans les écoles.
    Détails : Si des jeunes vulnérables souhaitent divulguer un incident à un enseignant ou à un autre professionnel du système scolaire, les éducateurs doivent être préparés à réagir en offrant une aide appropriée. Cette formation aidera les éducateurs francophones à comprendre les enjeux, les protocoles de signalement et les services offerts pour soutenir les élèves. 
  • Le Centre for Research and Education on Violence Against Women & Children (par l'entremise de l'Université Western) mettra sur pied une formation à l'intention des travailleurs de soutien sur le campus sur la façon d'intervenir et d'offrir du soutien s'ils sont témoins ou deviennent informés de violence sexospécifique.
    Détails : Fort de sa formation élaborée précédemment, le centre mettra d'autres outils sur pied pour favoriser la sécurité et le rétablissement des étudiantes et du personnel des campus des universités et des collèges.

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Éducation et formation Gouvernement Lois et sécurité Autochtones Francophones Femmes