Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

La campagne primée #QuiAiderezVous continue de sensibiliser et de remettre en question les normes

Communiqué

La campagne primée #QuiAiderezVous continue de sensibiliser et de remettre en question les normes

Le gouvernement souligne la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes

ministère de la condition féminine

La campagne multimédia ontarienne d'éducation du public visant à prévenir la violence et le harcèlement à caractère sexuel poursuit son action de sensibilisation et obtient de nouvelles reconnaissances.

Quatre nouveaux prix ont récemment été décernés à la campagne #QuiAiderezVous par le Strategy Magazine qui a souligné sa capacité « à maximiser la prise de conscience et à favoriser les discussions ». Le Grand prix a notamment été remis pour la première fois. 

La vidéo #QuiAiderezVous a été vue plus de 85 millions de fois dans le monde et adaptée afin d'être utilisée par de multiples organisations et compétences, y compris les provinces du Manitoba et de la Saskatchewan. 

Depuis son lancement l'année dernière, la recherche a démontré qu'un plus grand nombre de personnes en Ontario sont d'avis qu'elles ont l'obligation d'intervenir si elles sont témoins de violence ou de harcèlement à caractère sexuel, et que la prise de conscience à l'égard de la violence à caractère sexuel s'est améliorée significativement, particulièrement chez les 18-29 ans. 

Les campagnes d'éducation et de sensibilisation du public s'inscrivent dans le cadre du plan intitulé Ce n'est jamais acceptable : Plan d'action pour mettre fin à la violence et au harcèlement sexuels. Ce plan contribue à changer les mentalités, à améliorer les mesures de soutien aux victimes, et à rendre les milieux de travail et les campus plus sécuritaires et mieux adaptés aux plaintes liées à la violence et au harcèlement à caractère sexuel. Il aidera à faire en sorte que toute personne dans la province puisse vivre en sécurité et à l'abri des menaces, de la peur, et de la violence et du harcèlement à caractère sexuel.

Faits en bref

  • Le 25 novembre est la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes et le début des 16 journées d’activisme de la campagne mondiale contre la violence basée sur le genre.
  • 70 pour cent des Ontariennes et des Ontariens ont affirmé que s’ils étaient victimes de violence ou de harcèlement à caractère sexuel, il voudrait que quelqu’un intervienne même si cette personne n’était pas sûre si une agression avait réellement lieu.
  • Plus de 60 pour cent des Ontariennes et des Ontariens sont à présent convaincus qu’ils sont dans l’obligation d’intervenir s’ils sont témoins de violence ou de harcèlement à caractère sexuel, une hausse de plus de 20 pour cent.
  • 46 pour cent des Ontariennes et des Ontariens ont affirmé qu’ils seraient susceptibles d’intervenir s’ils étaient témoins de violence ou de harcèlement à caractère sexuel, une hausse de 38 pour cent.

Document d’information

Ressources additionnelles

Citations

Tracy MacCharles

« Nous avons adopté une position ferme pour mettre fin à la violence et au harcèlement à caractère sexuel dans le cadre de notre plan d’action, et cette recherche donne bien la preuve que nos efforts se traduisent de toute évidence par un changement des mentalités. Cependant, il reste encore beaucoup à faire. Nous poursuivons la mise en œuvre concrète des engagements inscrits dans notre plan afin de créer une province où toutes et tous peuvent vivre sans crainte de violence et de harcèlement à caractère sexuel. »

Tracy MacCharles

ministre déléguée à la Condition féminine

Dre Helena Jaczek

« Notre gouvernement est engagé à trouver de meilleures façons de protéger les femmes et les enfants et de réduire les incidences de violence familiale en Ontario. Bien que nous nous réjouissions des progrès réalisés grâce à la sensibilisation du public, nous savons qu’un changement ne se produira que si nous y sommes toutes et tous engagés. Je lance un appel à toutes les Ontariennes et à tous les Ontariens afin de changer les choses. Nous devons travailler ensemble afin que toutes les femmes et tous les enfants en Ontario puissent mener une vie libre de violence. »

Dre Helena Jaczek

ministère des Services sociaux et communautaires

Contacts Médias

Partager

Tags

Gouvernement Domicile et communauté Autochtones Enfants et adolescents Femmes