Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Ce n'est jamais acceptable : la Stratégie ontarienne contre la violence sexiste

Document d'information archivé

Ce n'est jamais acceptable : la Stratégie ontarienne contre la violence sexiste

Ce n'est jamais acceptable : la Stratégie ontarienne contre la violence sexiste est un cadre qui prévoit jusqu'à 242 millions de dollars pour aider les survivantes et s'attaquer aux causes profondes de la violence. 

La stratégie comprendra :

Amélioration des services et du soutien

Des investissements pouvant atteindre 181,8 millions de dollars, incluant :

Jusqu'à 84,2 millions de dollars sur trois ans pour accroître le nombre de personnes desservies par des services directs comme le counselling communautaire, les lignes téléphoniques de crise provinciales et régionales, les refuges d'urgence, les services de soutien en matière de logement de transition, les centres d'aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel et les services de soutien juridique. L'accès aux services pour les populations ciblées telles que les communautés lesbiennes, gaies, bisexuelles, transgenres, en questionnement, intersexuelles et bispirituelles (LGBTQI2S) sera également élargi.

Jusqu'à 22,8 millions de dollars pour les programmes de services aux victimes, qui offrent un soutien éclairé en matière de traumatismes et une intervention d'urgence aux victimes d'actes criminels, y compris la violence familiale, les voies de fait et la traite des personnes.

Jusqu'à 52,2 millions de dollars sur trois ans en investissements d'immobilisations pour répondre aux besoins des nouveaux modèles de prestation de services, effectuer d'importantes rénovations sur le plan de l'accessibilité ou créer des locaux plus adaptés à la culture dans les refuges autochtones.

Jusqu'à 14,8 millions de dollars sur trois ans pour accroître la capacité des Centres d'aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (CALACS) et des Services de soutien aux survivants de sexe masculin victimes de violence sexuelle, afin de répondre à la demande croissante de services et d'aider les populations plus vulnérables, comme les mineurs matures. L'investissement accru permettra également d'accroître l'accès aux services des CALACS pour les survivantes des communautés rurales.

L'Ontario investira également dans l'amélioration de l'accès aux espaces pour les femmes et les enfants, le counselling, les services dans les collectivités rurales et éloignées, et les initiatives d'innovation. Cela signifie :

  • Jusqu'à 1000 femmes et enfants de plus bénéficieront d'un lit en sûreté
  • Au moins 600 femmes recevront un soutien au logement par l'entremise du Programme d'appui transitoire et de soutien au logement
  • Un plus grand nombre de personnes issues de populations diverses recevront des services inclusifs, adaptés à leur culture et sûrs dans les refuges et des services de counselling accessibles sur le plan culturel (p. ex. LGBTQI2S, Autochtones, Francophones, immigrants et personnes racialisées)
  • 2000 femmes et enfants de plus recevront les services de counselling dont ils ont besoin, ainsi que des services de counselling à long terme pour les aider à passer de l'état de crise à la stabilité.

Jusqu'à 7,8 millions de dollars sur trois ans pour élargir le Programme de services d'interprétation (PSI). Le PSI offre des services d'interprétation orale et gestuelle 24 heures par jour, 7 jours par semaine, pour les victimes de violence conjugale ou sexuelle. Le programme permet aux survivantes de violence sexiste d'avoir accès au système de services élargi.

Intervenir rapidement et efficacement

Les enfants qui ont été témoins ou victimes de violence courent deux fois plus de risques de perpétuer la violence et la victimisation. L'Ontario investit jusqu'à 29,7 millions de dollars sur trois ans pour s'assurer que les enfants aient accès aux services dont ils ont besoin pour surmonter leurs traumatismes. Les investissements permettront d'offrir des interventions préventives et précoces aux enfants et aux jeunes afin d'enrayer le cycle de la violence, notamment par : 

  • L'élargissement du Programme d'intervention auprès des enfants témoins, afin d'offrir des services de counselling individuel, en plus du modèle actuel de prestation de services de counselling de groupe, et d'accroître le soutien aux services de prévention dirigés par les Autochtones. De nouveaux investissements appuieront les travailleurs auprès des enfants et des jeunes ou les éducateurs de la petite enfance qui travaillent dans les refuges d'urgence pour femmes victimes de violence.
  • Les ruptures familiales sont un moment où la violence est le plus susceptible de se produire. Notre stratégie fournira du soutien aux survivantes qui s'en remettent au processus de la Cour de la famille et qui risquent davantage d'être victimes de violence, grâce à un financement accru du Programme des agents de soutien dans le contexte de la Cour de la famille.
  • L'amélioration du soutien au Programme de visites surveillées grâce à un nouveau financement de 2,3 millions de dollars sur trois ans pour faire face aux pressions exercées sur les services et aider à protéger les enfants contre la violence pendant la séparation familiale.

Changer les attitudes et les normes

Grâce à un investissement pouvant atteindre 12,9 millions de dollars, le gouvernement mettra également l'accent sur le perfectionnement professionnel et l'expansion de l'innovation grâce à une nouvelles formation pour les spectateurs et pour la communauté, qui :

  • fournira à un plus grand nombre de professionnels dans un plus large éventail de secteurs des outils pour reconnaître et intervenir dans les situations de violence dans leur milieu de travail et avec leurs clients;
  • fournira des approches éprouvées et fondées sur des données probantes pour prévenir la violence et desservir un plus grand nombre de survivantes;
  • viser à remettre en question les conditions, les attitudes, les comportements et les valeurs sous-jacents 

Des investissements jusqu'à 2,3 millions de dollars sur trois ans pour prolonger le Fonds de mobilisation créative afin de soutenir des projets artistiques qui sensibilisent le public et suscitent des discussions sur la violence sexuelle et le harcèlement. Des fonds supplémentaires appuieront également les précieux conseils de la Table ronde sur la lutte contre la violence faite aux femmes.

Améliorer les réponses du système de justice

L'Ontario va étendre et élargir nos services de consultation juridique gratuits et indépendants pour les survivantes d'agressions sexuelles à l'échelle de la province, afin que les survivantes puissent obtenir des conseils sur leurs options à n'importe quel moment suivant une agression sexuelle.

Mettre à l'essai la toute première clinique juridique communautaire LGBTQ+ du Canada et faciliter la formation sur les espaces sécuritaires et inclusifs pour plus de 70 cliniques juridiques communautaires à travers l'Ontario.

Jusqu'à 10,5 millions de dollars sur trois ans pour appuyer le Programme d'intervention auprès des partenaires violents (PIPV) afin d'offrir des services spécialisés d'éducation et de counselling de groupe aux auteurs de violence familiale. Cela aidera à accroître la sécurité des victimes en augmentant la capacité d'accueil et permettra l'élaboration d'options de programmes différentiels pour aider à réduire les taux de récidive.

Élaborer de nouvelles normes policières sur les enquêtes relatives aux agressions sexuelles et à la violence familiale.

Travailler de concert avec la justice et les partenaires communautaires pour explorer des approches de justice innovatrices et alternatives afin d'améliorer les choix offerts aux survivantes de violence sexuelle.

Miser sur notre héritage

Ce n'est jamais acceptable : la Stratégie ontarienne contre la violence sexiste repose sur un certain nombre de programmes que la province met déjà en œuvre pour soutenir les victimes de violence sexiste :

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Gouvernement Santé et bien-être Domicile et communauté Lois et sécurité