Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario stimule la croissance économique à Collingwood

Communiqué archivé

L'Ontario stimule la croissance économique à Collingwood

La province investit dans la fabrication locale

Petites Entreprises

Le gouvernement de l'Ontario s'est associé à Pilkington Glass of Canada Ltd. pour aider cette entreprise à acquérir de nouvelles technologies et à prendre de l'essor. Cela va permettre de créer 58 emplois et de préserver 237 postes. 

La députée de la circonscription provinciale de Barrie, Mme Ann Hoggarth, a annoncé cela aujourd'hui au nom du ministre responsable des Petites Entreprises, M. Jeff Leal.

Pilkington Glass of Canada fabrique des pare-brise pour l'industrie automobile. Elle compte parmi ses clients les sociétés Honda, Toyota, GM, Chrysler et Nissan.

Grâce à une subvention du Fonds de développement du Sud-Ouest de l'Ontario, Pilkington Glass va doter son usine de Collingwood de nouvelles chaînes de laminage et d'assemblage. Cela va l'aider à produire annuellement jusqu'à 2,6 millions de pare-brise. Elle en produit actuellement 1,8 million par année.

Investir dans la fabrication fait partie de notre plan visant à créer des emplois, à stimuler l'économie et à améliorer la vie quotidienne de notre population.

Faits en bref

  • Le gouvernement de l’Ontario a affecté une somme de 436 400 $ provenant du Fonds de développement du Sud-Ouest de l’Ontario. Cela s’ajoute à la somme de 3 927 400 $ immobilisée par Pilkington Glass Canada, ce qui porte le coût total du projet à 4 363 800 $. Le projet devrait être achevé en mars 2019.
  • L’industrie automobile représente annuellement environ 16 milliards de dollars du PIB de l’Ontario.
  • Depuis 2013, le Fonds de développement du Sud-Ouest de l’Ontario et le Fonds de développement de l’Est de l’Ontario ont aidé à créer et à conserver environ 40 600 emplois. Ils ont aussi aidé à attirer des investissements d’environ deux milliards de dollars. Les deux fonds couvrent jusqu’à 15 p. 100 du coût admissible d’un projet. L’entreprise bénéficiaire d’une subvention finance le reste par ses propres ressources.
  • Le gouvernement de l’Ontario accepte actuellement les demandes que présentent, dans le cadre du Fonds de développement du Sud-Ouest de l’Ontario, les entreprises qui remplissent les conditions fixées et qui croissent et créent des emplois. Sont parmi les secteurs admissibles à une aide financière : fabrication de pointe, transformation de produits alimentaires, sciences de la vie, technologies de l’information et des communications, tourisme et industries culturelles.
  • Prévue pour cinq ans et dotée d’un budget de 650 millions de dollars, l’Initiative ontarienne pour la croissance des entreprises aide à faire croître l’économie et à créer des emplois en favorisant une économie axée sur l’innovation, en aidant les petites entreprises à prendre de l’essor et en modernisant les règlements que doivent observer les entreprises.

Ressources additionnelles

Citations

« Le soutien que notre gouvernement apporte à Pilkington Glass aide à accroître sa production et à créer des emplois dans la collectivité. Ces investissements stratégiques dans le secteur manufacturier sont une des façons par lesquelles nous aidons des entreprises à réussir et à croître en adoptant de nouvelles technologies et en étendant leurs activités. »

Jeff Leal

ministre responsable des Petites Entreprises

« Les investissements régionaux faits par le Fonds de développement du Sud-Ouest de l’Ontario aident à encourager l’innovation et à créer des emplois pour les gens vaillants. Grâce à cet investissement, Pilkington Glass va pouvoir prendre de l’essor et diversifier sa gamme de produits et ses capacités de fabrication pour répondre à la demande future tout en créant des emplois à Collingwood. »

Ann Hoggarth

députée provinciale (Barrie)

« C’est une occasion formidable que nous avons ici de nous associer au gouvernement de l’Ontario pendant que notre entreprise continue de croître à Collingwood. Cet investissement va nous permettre d’apporter des modifications à notre usine et d’y installer du nouveau matériel, pour accroître notre production et rester concurrentiels. »

Sandra Vancise

contrôleuse de gestion, Pilkington Glass of Canada Ltd.

Partager

Sujets

Affaires et économie Gouvernement Travail et emploi