Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

La province s'allie à l'Ontario Federation of Indigenous Friendship Centres dans la recherche de solutions communautaires à la pauvreté

Communiqué archivé

La province s'allie à l'Ontario Federation of Indigenous Friendship Centres dans la recherche de solutions communautaires à la pauvreté

Le Fonds pour les initiatives locales de réduction de la pauvreté soutient les solutions communautaires pour lutter contre la pauvreté

Secrétariat du Conseil du Trésor

Le gouvernement ontarien appuie les efforts que déploie l'Ontario Federation of Indigenous Friendship Centres pour mettre au point des solutions communautaires à la pauvreté. 

Grâce au Fonds pour les initiatives locales de réduction de la pauvreté, l'Ontario investit jusqu'à 270 000 $ sur trois ans dans l'Ontario Federation of Indigenous Friendship Centres (OFIFC). L'OFIFC est un réseau d'organismes fournissant des services culturellement adaptés aux Autochtones de plus de 28 collectivités urbaines, entre autres des programmes destinés aux enfants et aux jeunes ou axés sur la santé, le bien-être, l'éducation et la formation.

Les centres d'amitié pourront mettre à contribution ces fonds pour renforcer les mesures visant déjà à aider les clients autochtones en milieu urbain à sortir de la pauvreté et à s'orienter vers une prospérité à long terme par l'évaluation d'un modèle de carrefour qui favorisera une prestation intégrée des services dans sept emplacements dans l'ensemble de l'Ontario.

Les données probantes tirées de ce projet et d'autres initiatives serviront à soutenir les programmes de lutte contre la pauvreté qui ont fait leurs preuves et peuvent prendre de l'expansion au fil du temps, partout dans la province.

Lutter contre la pauvreté s'inscrit dans le plan économique du gouvernement pour l'Ontario. Ce plan à quatre volets vise à renforcer la province en investissant dans les talents et les compétences de la population, en construisant de nouvelles infrastructures publiques telles que des routes et des infrastructures de transport en commun, en créant un environnement dynamique et attrayant où les entreprises prospèrent, et en établissant un régime d'épargne-retraite sûr.

Faits en bref

  • Le Fonds pour les initiatives locales de réduction de la pauvreté est une initiative de 50 millions de dollars, mise en œuvre sur six ans, pour appuyer les projets communautaires qui améliorent sensiblement les vies de personnes touchées de façon disproportionnée par la pauvreté, notamment des femmes, des chefs de famille monoparentale, des personnes handicapées, des jeunes, des nouveaux arrivants, des minorités visibles, des personnes âgées et des Autochtones.
  • Les organismes auront deux autres possibilités de demander une aide financière, soit en 2016 et en 2017.

Ressources additionnelles

Citations

« Grâce à ce financement, les centres d’amitié pourront évaluer leur modèle de carrefour communautaire intégré, ce qui nous permettra de mieux cerner les approches efficaces pour les Autochtones vivant dans les collectivités urbaines de l’Ontario. »

Deb Matthews

vice-première ministre, présidente du Conseil du Trésor et ministre responsable de la Stratégie de réduction de la pauvreté

« Il est important de reconnaître le rôle de premier plan que jouent les centres d’amitié dans de nombreuses collectivités urbaines de l’Ontario, y compris à Toronto Centre. Ce financement aidera les communautés adoptant les carrefours communautaires à mettre en œuvre des programmes et services intégrés et adaptés aux besoins uniques des populations autochtones en milieu urbain qui sont aux prises avec la pauvreté. »

Glen Murray

ministre de l’Environnement et de l’Action en matière de changement climatique, et député provincial de Toronto Centre

« L’OFIFC est un important partenaire dans la prestation de services culturellement adaptés auprès des populations autochtones en milieu urbain. Ses efforts pour faire rayonner la culture et l’éducation traditionnelles, et aider les jeunes à développer des qualités de chef, font partie intégrante de la réconciliation. »

David Zimmer

ministre des Affaires autochtones

« Une précédente recherche de l’OFIFC a démontré sans équivoque que le modèle de carrefour communautaire que mettent en œuvre les centres d’amitié contribue vraiment à réduire la pauvreté. Cette étude examinera les mécanismes sur lesquels reposent les carrefours communautaires destinés aux Autochtones en milieu urbain ainsi que leurs retombées en vue de réduire la pauvreté et de favoriser la prospérité. L’Ontario Federation of Indigenous Friendship Centres est reconnaissante à la vice-première ministre Matthews, plus particulièrement dans ses fonctions de ministre responsable de la Stratégie de réduction de la pauvreté, pour l’occasion qui lui est offerte de contribuer aux efforts de lutte contre la pauvreté de concert avec la province. »

Sylvia Maracle

directrice générale, Ontario Federation of Indigenous Friendship Centres

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Gouvernement Santé et bien-être Autochtones Enfants et adolescents Parents Réduction de la pauvreté