Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Le Fonds pour les initiatives locales de réduction de la pauvreté investira dans des programmes éducatifs à Brantford et à Ohsweken

Communiqué archivé

Le Fonds pour les initiatives locales de réduction de la pauvreté investira dans des programmes éducatifs à Brantford et à Ohsweken

Le nouveau fonds soutient les solutions communautaires pour lutter contre la pauvreté

Secrétariat du Conseil du Trésor

L'Ontario investit dans deux projets que mettent en œuvre l'École polytechnique des Six Nations et la ville de Brantford pour contribuer à l'amélioration des possibilités pour les élèves autochtones et les enfants touchés par la pauvreté. 

Grâce au Fonds pour les initatives locales de réduction de la pauvreté, l'Ontario investit jusqu'à 529 000 $ dans deux projets à Brantford et à Ohsweken pour aider les élèves à réussir sur les plans scolaire et professionnel.

L'École polytechnique des Six Nations mettra à profit une approche d'apprentissage communautaire adaptée aux réalités culturelles pour aider les étudiants autochtones à obtenir une formation dans les métiers et des occasions de perfectionnement des compétences. Elle cernera les meilleurs moyens d'amener les apprenants autochtones à renforcer leur estime de soi, leurs compétences et leur sentiment d'appartenance à leur communauté.

 

Le projet de la ville de Brantford vise à déterminer si les placements dans les régimes d'épargne pour les études universitaires aident les élèves issus de familles à faible revenu à développer des attitudes plus positives à l'égard de l'école, et à améliorer leur rendement scolaire et leurs chances d'obtenir un diplôme.

Les données probantes tirées de ces projets et d'autres initiatives serviront à soutenir des programmes de lutte contre la pauvreté qui ont fait leurs preuves et peuvent prendre de l'expansion au fil du temps, dans l'ensemble de la province.

Lutter contre la pauvreté s'inscrit dans le plan économique du gouvernement pour l'Ontario. Ce plan à quatre volets vise à renforcer la province en investissant dans les talents et les compétences de la population, en construisant de nouvelles infrastructures publiques telles que des routes et des infrastructures de transport en commun, en créant un environnement dynamique et attrayant où les entreprises prospèrent, et à établir un régime d'épargne-retraite sûr.

Faits en bref

  • L’École polytechnique des Six Nations recevra jusqu’à 495 000 $ et la ville de Brantford jusqu’à 34 000 $ par l’entremise du Fonds pour les initiatives locales de réduction de la pauvreté.
  • Le Fonds pour les initiatives locales de réduction de la pauvreté est une initiative de 50 millions de dollars, mise en œuvre sur six ans, qui appuie les projets communautaires améliorant sensiblement les vies de personnes touchées de façon disproportionnée par la pauvreté, notamment des femmes, des chefs de famille monoparentale, des personnes handicapées, des jeunes, des nouveaux arrivants, des minorités visibles, des personnes âgées et des Autochtones.
  • Les organismes auront deux autres possibilités de demander une aide financière, soit en 2016 et en 2017.

Ressources additionnelles

Citations

« Grâce à ce fonds, nous sommes en train de mettre en place une nouvelle façon de lutter contre la pauvreté, qui repose sur des faits. Je suis ravie de voir l’École polytechnique des Six Nations et la ville de Brantford nous aider à créer cet ensemble de données dont nous avons besoin pour nous assurer que nous investissons dans ce qui fonctionne et ce qui contribue à améliorer la vie des gens. »

Deb Matthews

vice-première ministre, présidente du Conseil du Trésor et ministre responsable de la Stratégie de réduction de la pauvreté

« L’École polytechnique des Six Nations et la ville de Brantford sont résolues à trouver les approches les plus efficaces pour les Autochtones et les familles aux prises avec la pauvreté. En appuyant leurs projets, le gouvernement investit dans la création d’un ensemble de données pour nous aider à réduire sensiblement la pauvreté en Ontario. »

Chris Ballard

adjoint parlementaire de la ministre responsable de la Stratégie de réduction de la pauvreté

« L’École polytechnique des Six Nations est très enthousiaste à la perspective de participer activement à la Stratégie ontarienne de réduction de la pauvreté, Réaliser notre potentiel. Son approche collaborative et intégrée en matière d’éducation et de lutte contre la pauvreté mise sur l’autonomisation. Ce projet s’inscrit dans une intervention unique pour appliquer les savoirs autochtones et d’autres systèmes de connaissances afin d’implanter des changements à l’échelle individuelle par la quête du bien-être, d’un épanouissement personnel durable et d’une participation volontaire à la collectivité, toute la vie durant. Sa portée est vaste, de l’accès à l’éducation et à la formation au maintien en poste. On s’attend à ce que les intervenants communautaires proposent des moyens systémiques novateurs de s’attaquer aux facteurs qui influent sur la pauvreté et qu’ils contribuent ainsi à ce que la pauvreté soit de moins en moins tolérée dans nos collectivités. »

Rebecca Jamieson

présidente de l’École polytechnique des Six Nations

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Affaires et économie Éducation et formation Gouvernement Santé et bien-être Domicile et communauté Autochtones Enfants et adolescents Personnes ayant des déficiences Réduction de la pauvreté