Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Repost: Afficher de nouveau : Entente de principe avec l'unité de négociation des services correctionnels du SEFPO

Communiqué archivé

Repost: Afficher de nouveau : Entente de principe avec l'unité de négociation des services correctionnels du SEFPO

Secrétariat du Conseil du Trésor

L'Ontario a conclu une convention collective provisoire de trois ans avec l'unité de négociation des services correctionnels du Syndicat des employées et employés de la fonction publique de l'Ontario (SEFPO).

Le résultat net est équilibré et conforme au plan financier établi dans le budget de 2015. Si elle est ratifiée, cette entente appuiera les efforts continus du gouvernement pour éliminer le déficit tout en protégeant les services publics qui importent aux familles ontariennes.

Le gouvernement et le SEFPO doivent ratifier l'entente de principe avant d'en révéler les détails. La convention collective cadre et la convention collective de l'unité de négociation unifiée ont été ratifiées le 30 octobre 2015.

Faits en bref

  • La convention collective de l’unité de négociation des services correctionnels s’applique à environ 5 500 employés qui travaillent dans les prisons provinciales, les établissements correctionnels, les centres des jeunes ainsi que les bureaux de probation et de libération conditionnelle. Ces employés occupent une variété de postes dans les Opérations, y compris ceux d’agents des services correctionnels, d’agents des services aux jeunes, d’agents de probation et de libération conditionnelle.
  • Le SEFPO représente quelque 35 500 employés de la fonction publique de l’Ontario qui occupent une grande variété de postes, notamment des agents de soutien administratif, des agents d’application des lois, des travailleurs sociaux et des agents des systèmes des TI.
  • La convention collective précédente avec le SEFPO a pris fin le 31 mars 2014.
  • La Loi sur la négociation collective des employés de la Couronne précise qu’une convention collective cadre qui s’applique à toutes les unités de négociation du SEFPO dans la fonction publique de l’Ontario doit être négociée de même que des ententes séparées pour l’unité de négociation unifiée et celle des services correctionnels.

Citations

« Cette entente de principe résulte du travail acharné des deux parties à la table des négociations. J’aimerais remercier le SEFPO pour sa collaboration au cours du processus de négociations. Notre gouvernement respecte les valeurs et le travail extraordinaire des employés des services correctionnels. Enfin, je suis ravie que cette entente est juste et raisonnable pour eux et respecte notre plan financier. »

Deb Matthews

vice-première ministre et présidente du Conseil du Trésor

« Nous nous réjouissons de la conclusion de l’entente de principe. Je désire remercier tous ceux et celles qui ont participé au processus de négociation pour leur bon travail. Nous valorisons le rôle important que jouent les employés des services correctionnels au chapitre de la sécurité de notre province. Ils représentent une partie vitale du travail en cours pour la transformation du système correctionnel. Il nous tarde, d’ailleurs, d’aller de l’avant ensemble avec cette transformation. »

Yasir Naqvi

ministre de la Sécurité communautaire et des Services correctionnels

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Affaires et économie Gouvernement Domicile et communauté Travail et emploi Lois et sécurité