Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario ouvre l'accès à ses données par défaut

Communiqué archivé

L'Ontario ouvre l'accès à ses données par défaut

La nouvelle Directive sur les données ouvertes tient compte des avis des Ontariens

Secrétariat du Conseil du Trésor

Dans le cadre de son engagement en faveur d'un gouvernement ouvert, l'Ontario rend ses données gouvernementales accessibles au public afin d'accroître la transparence et de favoriser l'innovation.

La Directive sur les données ouvertes entrera en vigueur le 1er avril 2016 et s'appliquera à l'ensemble des ministères et organismes de l'administration publique ontarienne. Elle obligera ces derniers à rendre publiques leurs données, sauf lorsque des motifs de conformité aux lois, de protection de la vie privée, de sécurité ou de secret commercial s'y opposent. La Directive permettra aussi de veiller à ce que les données ouvertes ne contiennent aucun renseignement personnel ou confidentiel.

L'administration ontarienne recueille et produit des données sur un large éventail de sujets, comme les effectifs scolaires et le débit routier. Une fois la nouvelle directive en vigueur, le public pourra accéder plus facilement à ces données et les utiliser à diverses fins, dont la recherche et le développement d'applications qui aident à régler des problèmes de tous les jours comme l'engorgement routier.

Pour être sûre de bien tenir compte des besoins des Ontariens, la province les a invités à commenter l'ébauche de la Directive et s'est inspirée de leurs commentaires pour rédiger la version finale. L'Ontario a été la première parmi les provinces et les territoires à mener une consultation sur l'ébauche d'une directive régissant l'accès aux données ouvertes.

Créer une administration publique plus ouverte et plus transparente fait partie du plan économique du gouvernement pour l'Ontario. Le plan en quatre volets renforce l'Ontario en investissant dans les talents et les compétences de la population, en faisant dans l'infrastructure publique le plus gros investissement de l'histoire de la province, en créant un milieu dynamique et positif dans lequel les entreprises peuvent prospérer, et en mettant sur pied un régime d'épargne-retraite solide.

Faits en bref

  • La Directive sur les données ouvertes donne suite à certaines des recommandations formulées par l’équipe pour la participation au gouvernement ouvert sur la manière de faire de l’Ontario la province au gouvernement le plus ouvert et le plus transparent.
  • Plus de 400 ensembles de données ouvertes sont déjà répertoriés dans le catalogue des Données publiques de l’Ontario.
  • Sept des 25 ensembles de données ayant reçu le plus de votes sont maintenant en ligne, dont les données issues de la divulgation des traitements du secteur public, et le gouvernement continue à ouvrir l’accès aux ensembles de données les plus demandés.
  • Avec son projet de gouvernement ouvert, l’Ontario renforce sa transparence et sa responsabilité à l’égard des citoyens, en donnant au public davantage de moyens d’influencer le processus décisionnel gouvernemental et en ouvrant l’accès aux données et à l’information détenues par l’administration provinciale.
  • Une directive est un instrument exécutoire qui définit les obligations et responsabilités de l’administration et des organismes publics de l’Ontario.

Ressources additionnelles

  • Explorez les ensembles de données publiques de l’Ontario.
  • Apprenez-en plus sur la consultation publique.
  • Découvrez de quelle manière les commentaires du public ont influencé la directive finale.

Citations

« Sauf exception, nous ouvrons l’accès aux données publiques afin de favoriser l’innovation et de résoudre les problèmes grâce à de nouvelles idées et à de nouvelles applications. Nous avons déjà vu ce que des applications telles que GridWatch et MapYourProperty peuvent faire des données publiques et nous sommes impatients de découvrir à quels autres usages la communauté technologique va penser. Cette mesure s’inscrit dans l’engagement du gouvernement de l’Ontario d’être le plus ouvert et transparent du pays. »

Deb Matthews

présidente du Conseil du Trésor

« En rendant les données gouvernementales ouvertes par défaut, l’Ontario a franchi une étape cruciale vers l’accélération de l’innovation fondée sur ce genre de données. Cette directive non seulement favorisera la transparence, mais permettra aussi d’enrichir encore plus ce réservoir de données accessibles aux entrepreneurs et aux intrapreneurs, ce qui se traduira par un éventail élargi de produits et de services et des gains d’efficacité dans les secteurs tant public que privé. »

Kevin Tuer

vice-président, Communitech et directeur général, Open Data Exchange

« L’accès ouvert aux données gouvernementales permettra à nos penseurs et à nos entrepreneurs novateurs de transformer le mode de fonctionnement du gouvernement et la manière dont il sert le public. En rendant des ensembles de données gouvernementales accessibles par défaut au public, la Directive sur les données ouvertes créera un nombre incalculable de possibilités de collaboration entre le secteur des services sociaux, le secteur public et les innovateurs du secteur des technologies. »

Marilyn Sinclair

présidente et chef de la direction, TechAlliance

« Le gouvernement de l'Ontario doit être félicité pour prendre des mesures concrètes pour le partage de données. Avec le droit d'encouragement les données qui sont partagées pourrait être utile pour aider les gouvernements de la ville, associations à but non lucratif et des entreprises servent les citoyens de l'Ontario tout en rendant les activités du gouvernement plus transparent et responsable. »

David Eaves

principal avocat pour gouvernement ouvert et le renouvellement du secteur public, et membre d`Équipe pour la participation au gouvernement ouver

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Affaires et économie Conduite et routes Éducation et formation Gouvernement Domicile et communauté Travail et emploi Impôts et avantages fiscaux