Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Déclaration au sujet de la demande d'un rapport visant à ne pas instituer de commission de conciliation par l'unité des services correctionnels du SEFPO

Déclaration archivé

Déclaration au sujet de la demande d'un rapport visant à ne pas instituer de commission de conciliation par l'unité des services correctionnels du SEFPO

Secrétariat du Conseil du Trésor

La vice-première ministre et présidente du Conseil du Trésor, Mme Deb Matthews, et le ministre de la Sécurité communautaire et des Services correctionnels, M. Yasir Naqvi, ont fait aujourd'hui la déclaration suivante au sujet de la demande, par l'unité de négociation des services correctionnels du Syndicat des employées et employés de la fonction publique de l'Ontario, d'un rapport recommandant de ne pas instituer de commission de conciliation sur les négociations collectives en cours avec la province :

« Il est décevant que l'unité de négociation des services correctionnels ait demandé au ministère du Travail un rapport recommandant de ne pas instituer de commission de conciliation. Une fois ce rapport publié par le ministère du Travail, une période de 17 jours s'écoulera avant que les parties soient en mesure d'entreprendre une grève légale ou d'imposer un lock-out.

Nous reconnaissons que cette ronde de négociations a été difficile. Cependant, nous demeurons engagés à poursuivre le processus de négociation collective et à collaborer avec l'unité de négociation des services correctionnels du SEFPO pour conclure une entente qui soit juste et raisonnable à la fois pour nos employés et le grand public, et conforme au plan financier du gouvernement.

Notre gouvernement respecte et apprécie le travail remarquable des employés des services correctionnels dans nos collectivités. Ceux-ci travaillent assidûment chaque jour pour assurer notre sécurité, et nous n'ignorons pas les défis complexes auxquels ils sont confrontés.

Nous continuerons d'œuvrer avec tous nos partenaires du milieu correctionnel, tandis que nous allons de l'avant avec notre mandat de transformer notre système correctionnel pour apporter des améliorations efficaces, rapides et durables qui se traduiront par des résultats concrets en matière de sécurité au bénéfice du personnel correctionnel, des détenus et du grand public.

Nous restons disponibles jour et nuit pour poursuivre les discussions avec le SEFPO et nous croyons que, ensemble, nous pouvons parvenir à un règlement négocié qui soit équitable pour les employés et les contribuables de l'Ontario. »

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Affaires et économie Gouvernement Domicile et communauté Travail et emploi Lois et sécurité