Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Le gouvernement pour la population de l'Ontario annonce de nouvelles mesures de responsabilisation dans les dépenses gouvernementales

Communiqué

Le gouvernement pour la population de l'Ontario annonce de nouvelles mesures de responsabilisation dans les dépenses gouvernementales

Rétablir la confiance et la responsabilité dans les finances de l’Ontario

Secrétariat du Conseil du Trésor

TORONTO — Après 15 ans de mauvaise gestion financière sous le gouvernement précédent, le gouvernement pour la population de l'Ontario continue de tenir sa promesse d'optimiser les ressources pour chaque dollar provenant des contribuables qui est dépensé. Le président du Conseil du Trésor Peter Bethlenfalvy a annoncé aujourd'hui la mise sur pied d'un nouveau comité de vérification et de responsabilisation.

Ce nouveau comité du Conseil du Trésor orientera les services de vérification interne dans les secteurs prioritaires en plus d'incorporer davantage de vigilance et de rigueur dès les premières étapes du processus financier. Il orientera les ressources afin d'appuyer une gestion financière rigoureuse dans l'ensemble de l'appareil gouvernemental ontarien en menant des vérifications spéciales dans l'ensemble des ministères, des organismes et des partenaires de paiement de transfert de la province. De plus, le Comité fournira un soutien aux ministères dans l'exercice de leurs responsabilités respectives. Surtout, il sera en mesure de consacrer les 32,4 millions de dollars que dépense le gouvernement pour les vérifications aux secteurs prioritaires.

« Nous sommes déterminés à optimiser les ressources et à prendre les mesures nécessaires pour freiner la mauvaise gestion financière », a expliqué M. Bethlenfalvy. « Le comité de vérification et de responsabilisation vise à répondre à nos obligations de fiduciaire. Il renforcera également l'important travail de la vérificatrice générale, tout en définissant les secteurs où l'argent des contribuables est gaspillé. Ce comité rehausse le niveau de responsabilisation en vue de garantir que les ressources des contribuables ontariens sont optimisées. »

Voici ce qu'a déclaré la vérificatrice générale, Bonnie Lysyk, après avoir été informée de la mise sur pied de ce nouveau comité, « Je trouve encourageant d'apprendre que l'une des responsabilités du comité de vérification et de responsabilisation sera de surveiller la mise en œuvre en temps opportun des recommandations faites par mon Bureau, résultant de notre travail en matière d'optimisation des ressources et d'autres mandats de vérification. »

La vérificatrice générale a récemment mis au jour deux problèmes devenus récurrents sous le gouvernement précédent : de profondes lacunes dans la surveillance et une approche laxiste à l'égard de la conformité. Voici quelques exemples :

  • Les dossiers du programme Ontario au travail ont été examinés de façon inadéquate par ses agents, augmentant le risque d'erreurs. En outre, 76 pour cent des paiements excédentaires dont le total s'élève à 730 millions de dollars ont été versés à des gens qui n'étaient plus bénéficiaires du programme Ontario au travail.
  • Metrolinx a cumulé plus de 400 millions de dollars en coûts non récupérables et en coûts supplémentaires entre 2009 et 2018 en raison de problèmes dans la planification du transport.
  • Waterfront Toronto a eu plusieurs problèmes de financement et de gaspillage, dont la somme de 49 millions de dollars dépensée sur des projets annulés et la réaffectation, par le gouvernement, de 700 millions de dollars (environ 47 %) de son financement original de 1,5 milliard de dollars. Ceci démontre le besoin de renforcer la responsabilité et la surveillance à Waterfront Toronto afin d'assurer un bon rapport qualité-prix pour les contribuables et le respect à la lettre des lois en matière de protection de la vie privée.
  • Certains dispositifs de surveillance de la Commission des normes techniques et de la sécurité se sont avérés inefficaces pour garantir la sécurité publique et ont failli à leurs responsabilités légales.

Faits en bref

  • Le nouveau comité de vérification et de responsabilisation est le seul du genre au Canada.
  • À l’heure actuelle, la Division de la vérification interne de l’Ontario dispose d’un financement total de 32,4 millions de dollars.
  • En se fondant sur le rapport de la Commission d’enquête indépendante sur les finances, sur l’examen complet, sur le rapport « Perspectives économiques et revue financière de l’Ontario 2018 » et sur le rapport annuel de la vérificatrice générale, le Comité de vérification aidera à orienter les services de vérification interne vers les secteurs prioritaires. Cela assurera que des mesures sont rapidement prises en réponse aux constats de ces rapports.
  • Selon ses estimations, l’Ontario devrait enregistrer un déficit de 14,5 milliards de dollars entre 2018 et 2019.
  • La province possède la plus grande dette infranationale au monde. Le Comité de vérification introduira plus de discipline dans les dépenses gouvernementales. Cela garantira que le déficit du gouvernement, qui alourdit la dette, est stabilisé de façon à protéger les services essentiels gouvernementaux.

Ressources additionnelles

Renseignements pour les médias

Partager