Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Le gouvernement de l'Ontario propose une stratégie de gestion de la rémunération dans le secteur public flexible, équitable et raisonnable

Communiqué

Le gouvernement de l'Ontario propose une stratégie de gestion de la rémunération dans le secteur public flexible, équitable et raisonnable

Le projet de loi autoriserait des augmentations de salaire raisonnables, tout en protégeant les services essentiels et la viabilité financière de la province

Le président du Conseil du Trésor, l'honorable Peter Bethlenfalvy, a présenté aujourd'hui un projet de loi qui permettra au gouvernement de gérer l'augmentation de la rémunération dans le secteur public. Si le projet est adopté, il autorisera des hausses salariales raisonnables, tout en protégeant les services de première ligne, en redressant la situation financière de la province et en respectant les contribuables pour ce qui est de l'utilisation de leur argent.

Le projet de loi, Loi visant à mettre en œuvre des mesures de modération concernant la rémunération dans le secteur public de l'Ontario (2019), n'entrave pas le processus de négociation collective ni ne modifie les conventions actuelles. Il fixe plutôt des exigences ponctuelles raisonnables pour les prochaines augmentations de la rémunération des employés syndiqués et non syndiqués du secteur public de l'Ontario, sans toutefois éliminer les possibilités de hausses salariales existantes, comme la progression sur les échelles salariales.

La stratégie législative proposée n'entraînera pas de gel ou de baisse des salaires ni de pertes d'emploi dans le secteur public. En outre, les fonctionnaires pourront encore obtenir des augmentations de salaire et négocier leurs conditions d'emploi.

« Depuis son élection, le gouvernement a fait de grands progrès pour rétablir la viabilité financière de la province, a souligné M. Bethlenfalvy. Nous devons faire tout en notre pouvoir pour protéger les services de première ligne et les emplois dans le secteur public, mais aussi solidifier et régulariser notre situation financière pour nous-mêmes et pour les prochaines générations. Dans le projet de loi présenté aujourd'hui, nous proposons une stratégie équitable, uniforme et ponctuelle pour modérer la rémunération dans l'ensemble du secteur public de l'Ontario. »

La rémunération dans le secteur public représente environ la moitié des dépenses gouvernementales, soit un total de plus de 72 milliards de dollars par année. En faisant en sorte que l'augmentation de la rémunération cadre avec la réalité financière, le gouvernement agit pour protéger les emplois, les travailleurs et les services essentiels aujourd'hui et à mesure qu'il s'attaque à la dette de l'Ontario.

« Ces mesures visent expressément à protéger les services essentiels et les travailleurs qui les fournissent, a ajouté M. Bethlenfalvy. Si nous n'agissons pas, nous mettons en péril des dizaines de milliers d'emplois, ce qui n'est pas une option pour le gouvernement. »

Le gouvernement invite les parties intéressées à lire le projet de loi et à envoyer leurs commentaires pendant l'été à  ontario.ca/fr/page/loi-visant-mettre-en-oeuvre-des-mesures-de-moderation-concernant-la-remuneration-dans-le-secteur.  Il invite aussi les employeurs et agents négociateurs du secteur public ayant participé aux consultations gouvernementales du printemps 2019 à faire de même, à l'adresse PSconsultations@ontario.ca.

Faits en bref

  • Le 4 avril 2019, le gouvernement a invité les employeurs et les agents négociateurs du secteur public de l’Ontario à s’exprimer sur la façon d’établir une augmentation raisonnable de la rémunération dans le secteur public. Les parties intéressées peuvent continuer de lui envoyer leurs commentaires sur la stratégie proposée.
  • Chaque augmentation salariale de 1 % s’accompagne de frais additionnels d’environ 720 millions de dollars.
  • Ensemble, les organisations du secteur public de l’Ontario emploient quelque 1,2 million de personnes dans divers secteurs.
  • Dans le budget provincial 2019, le gouvernement pour la population de l’Ontario prévoit réduire de 3,3 milliards le déficit de 15 milliards dont il avait hérité, ce qui le portera à 11,7 milliards en 2018-2019.

Document d’information

Ressources additionnelles

Renseignements pour les médias

Partager