Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Modernisation de la fonction publique : le gouvernement de l'Ontario vise à économiser 215 M$ annuellement

Communiqué

Modernisation de la fonction publique : le gouvernement de l'Ontario vise à économiser 215 M$ annuellement

Restaurer la viabilité financière de la province en protégeant les services de première ligne

TORONTO — Aujourd'hui, Peter Bethlenfalvy, président du Conseil du Trésor, a annoncé la poursuite des efforts du gouvernement de l'Ontario visant à trouver des façons d'économiser à long terme l'argent des contribuables en gérant les coûts de rémunération du secteur public de l'Ontario pour veiller à protéger les services essentiels pour la population tout en évitant la perte d'emplois involontaire.

L'Initiative de départ volontaire et le Programme de départ volontaire annoncés précédemment par le gouvernement généreront des économies annuelles continues d'environ 215 millions de dollars par année à compter du 2021-2022.

« Les économies de coûts générées par ces options de départ volontaire sont d'importantes composantes du plan de notre gouvernement visant à restaurer la viabilité financière de la province, explique le ministre Bethlenfalvy. La réorganisation et la modernisation de la fonction publique de l'Ontario font partie de nos efforts soutenus visant à changer la culture du gouvernement, à trouver des moyens d'économiser et à nous assurer que nous investissons dans les programmes et les services essentiels. »

Environ 3 300 demandes ont été soumises par des employés de la fonction publique de l'Ontario entre décembre 2018 et février 2019. De ces soumissions, environ 2 400 demandes ont été approuvées. En 2018-2019, un investissement ponctuel d'environ 190 millions de dollars a permis de faciliter le départ volontaire de ces employés. Le gouvernement vise à bâtir un effectif moderne et plus efficace, tout en veillant à protéger les travailleurs et les services de première ligne.

« Depuis son élection, le gouvernement a pris d'importantes mesures pour remettre les finances de l'Ontario sur la bonne voie, afin qu'elles soient plus équilibrées et viables, tout en protégeant les services de première ligne et les emplois du secteur public, affirme le ministre Bethlenfalvy. Ces mesures s'ajoutent au travail soutenu que nous accomplissons en vue de restaurer la viabilité des finances de la province tout en protégeant les services essentiels de première ligne qui sont si importants pour la population de l'Ontario, comme les soins de santé et l'éducation. En ce faisant, nous voulons créer une fonction publique plus moderne et plus efficace. »

En Ontario, la rémunération du secteur public représente environ la moitié de l'ensemble des dépenses du gouvernement, représentant un total de 72 milliards de dollars annuellement. Ensemble, on estime que les organismes du secteur public provinciaux embauchent 1,2 million de travailleurs dans divers secteurs.

Faits en bref

  • L’Initiative de départ volontaire est un programme continu offert à la plupart des employés de la fonction publique de l’Ontario représentés par un agent de négociation.
  • Le Programme de départ volontaire élargi a également été offert aux employés exclus des négociations, aux responsables et aux cadres supérieurs de la fonction publique de l’Ontario à compter de décembre 2018. La période de soumission des demandes pour ce programme est maintenant terminée.
  • Les objectifs clés de ces programmes comprennent la modernisation du gouvernement, la détermination des moyens d’économiser, l’élimination des répétitions, la possibilité d’offrir aux employés plus de choix et de souplesse pour leur cheminement de carrière personnel et l’acheminement de l’argent des contribuables vers les programmes et services de première ligne.
  • Le plan du gouvernement vise à protéger les services de première ligne et les employés qui les fournissent. Le gouvernement a déjà réduit la taille de la fonction publique de l’Ontario de 3,7 p. 100 grâce aux options de départ volontaire uniquement, entre les mois de juin 2018 et d’avril 2019 (c’est-à-dire le nombre d’employés est passé de 67 900 à 65 400).
  • Les économies prévues réalisées grâce à ces départs sont présentées dans le plan financier du gouvernement et reflétées dans les taux de croissance des dépenses sur 12 mois, comme le décrit le budget de 2019.
  • On tiendra compte de tous les coûts associés aux départs ayant été approuvés en date du 31 mars 2019 dans les allocations de dépenses en traitements et salaires, dans les Comptes publics.

Ressources additionnelles

Renseignements pour les médias

Partager