Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'éducation à l'œuvre pour vous - Modernisation des salles de classe

Document d'information

L'éducation à l'œuvre pour vous - Modernisation des salles de classe

La province modernise les salles de classe

Ministère de l'Éducation

Le gouvernement de l'Ontario pour la population a annoncé aujourd'hui son plan destiné à moderniser les salles de classe à l'échelle de la province.

Afin de mieux préparer les élèves aux exigences de demain, le plan de la province vise à moderniser les salles de classe de diverses façons novatrices.

Technologie (bande passante)

Les compétences numériques sont essentielles pour pouvoir utiliser la technologie de façon sécuritaire et efficace. De plus, ces compétences sont nécessaires tout le long du cheminement scolaire des élèves jusqu'à ce qu'ils entrent sur le marché du travail. La bande passante est un élément de base pour soutenir l'apprentissage numérique modernisé dans les salles de classe.

C'est pourquoi l'ensemble des élèves et du personnel enseignant de l'Ontario auront accès à des services Internet fiables, rapides, sécuritaires et abordables à l'école, à raison d'un mégabit par seconde par élève, dans toutes les régions de la province. Ce projet sera terminé d'ici l'année scolaire 2021-2022 et tous les conseils scolaires, les écoles et les élèves y participeront.

Les élèves auront ainsi accès à une technologie qui leur permettra de mieux développer leurs compétences numériques et, dans les collectivités rurales et du Nord, les élèves auront accès à un service à bande passante de qualité.

Pour mener à bien ce projet, les besoins de chaque école seront examinés et des solutions techniques individuelles seront mises en œuvre. L'expansion du réseau à large bande est déjà en cours dans une majorité d'écoles du Nord et d'écoles rurales : 32 pour cent des écoles du Nord et 35 pour cent des écoles rurales ont déjà terminé leurs travaux de modernisation.

Cette stratégie et cette vision ont été élaborées par le ministère de l'Éducation, et elles s'inscrivent dans une vision du gouvernement plus vaste concernant l'expansion des services à large bande dans l'ensemble de la province.

Cette infrastructure permettra d'améliorer les possibilités d'apprentissage électronique et offrira aux élèves un accès au milieu d'apprentissage virtuel du Ministère, où ils pourront bénéficier de ressources éducatives à leur disposition.

Apprentissage électronique

Le gouvernement s'est engagé à moderniser l'éducation et à soutenir les élèves et leurs familles de façon novatrice afin d'accroître la réussite des élèves. Pour consulter la liste des cours d'apprentissage électronique, suivre ce lien : http://edu.gov.on.ca/apprentissageelectronique/courses.html.

À compter de l'année scolaire 2020-2021, le gouvernement centralisera la prestation de tous les cours d'apprentissage en ligne afin de permettre aux élèves d'accéder plus facilement aux possibilités et aux programmes éducatifs, quel que soit l'endroit où ils vivent en Ontario.

Les élèves du secondaire doivent obtenir au moins quatre crédits d'apprentissage électronique sur les 30 crédits qui sont nécessaires pour répondre aux exigences d'obtention du Diplôme d'études secondaires de l'Ontario. Cela équivaut à un crédit par année, avec des exemptions pour certains élèves sur une base individuelle. Ces changements seront mis en place progressivement, à partir de l'année scolaire 2020-2021. 

Grâce à ces modernisations supplémentaires, la subvention pour l'amélioration des programmes au palier secondaire ne sera plus nécessaire. 

Téléphones cellulaires

Lors de la consultation sur la réforme de l'éducation tenue à l'automne 2018, les parents, les élèves et le personnel enseignant nous ont dit que les téléphones cellulaires ont le potentiel d'être des outils d'apprentissage utiles, mais que, trop souvent, ils distraient de l'apprentissage et ont un effet négatif sur l'expérience en classe.

En réponse à de tels commentaires, l'utilisation des téléphones cellulaires dans les écoles pendant les heures d'enseignement sera interdite à compter de septembre 2019. Le Code de conduite de la province sera mis à jour pour refléter ce changement.

L'utilisation de téléphones cellulaires pendant les heures d'enseignement sera permise dans les circonstances suivantes :

• à des fins éducatives, selon les directives du personnel enseignant;

• pour des raisons de santé et médicales;

• pour appuyer les élèves ayant des besoins particuliers.

Les conseils scolaires et les groupes d'intervenants seront consultés pour s'assurer que les élèves et les parents connaissent bien les nouvelles lignes directrices, y compris les exceptions.

Le Code de conduite de la province établit des normes de comportement claires à l'échelle de la province. Les conseils scolaires devront s'assurer que leur code de conduite est actualisé et qu'il se conforme au Code de conduite provincial.

Office de la qualité et de la responsabilité en éducation

Le gouvernement collabore avec l'Office de la qualité et de la responsabilité en éducation (OQRE) pour le moderniser et en moderniser les processus, et il utilise des données pour élaborer de meilleurs modèles de vérification et d'évaluation qui mettent davantage l'accent sur l'équité.

L'OQRE est une autorité de premier plan pour mesurer la performance du système scolaire et il est essentiel que ses compétences soient utilisées au maximum. Le gouvernement travaillera avec l'OQRE sur des thèmes prometteurs en éducation :

  • les compétences transférables comme la collaboration, la résolution de problèmes et la citoyenneté;
  • favoriser un plus grand engagement de la part des parents;
  • utiliser des plateformes numériques pour l'apprentissage et l'évaluation des élèves;
  • mettre à contribution l'expérience d'autres compétences territoriales très performantes en matière d'éducation;
  • évaluer l'apprentissage de manière à ce que les élèves se sentent à l'aise;
  • fournir une rétroaction utile au personnel enseignant et aux parents.

Le rendement des élèves est l'une des clés de la réussite dans une économie mondiale concurrentielle. L'OQRE peut fournir des données et des recherches essentielles afin de revigorer l'éducation en Ontario et d'aider à améliorer l'apprentissage des élèves à l'échelle de la province, des conseils scolaires et des écoles. Il aide également à cerner les écarts de rendement afin de promouvoir une plus grande équité dans le système d'éducation financé par les fonds publics.

Effectif des classes

Le gouvernement s'est engagé à soutenir les élèves et les familles et à moderniser de façon responsable le financement de l'éducation.

Le Ministère a consulté ses partenaires du secteur de l'éducation afin de moderniser et d'améliorer le système d'éducation de l'Ontario et a demandé des commentaires sur la formule de financement des subventions pour les besoins des élèves. Il les a en outre consultés au sujet de l'effectif des classes, de la maternelle et du jardin d'enfants à la 12e année.

Le Ministère a tenu des réunions en personne en janvier 2019 avec les fédérations d'enseignantes et enseignants, les associations de conseillères et conseillers scolaires et les syndicats du secteur de l'éducation pour obtenir leurs points de vue. Les conseils scolaires, les associations des directions et directions adjointes d'école et d'autres partenaires du secteur de l'éducation ont également été invités à fournir leurs commentaires par écrit avant le 22 février 2019.

L'Ontario a actuellement l'un des rapports élèves-enseignant les plus faibles parmi les provinces canadiennes qui limitent le nombre d'élèves par classe. Pour mieux équilibrer la réussite des élèves et la viabilité du système, le gouvernement propose une approche mesurée à tout changement dans l'effectif des classes.

Le gouvernement conservera le cadre actuel relatif au plafond de l'effectif des classes en ce qui concerne les élèves de la maternelle à la 3e année.

Pour nous aider à façonner notre vision, nous attendons avec impatience les conseils continus de nos partenaires du secteur de l'éducation ainsi que les consultations que nous continuerons de tenir avec eux. Les changements proposés pour l'année scolaire 2019-2020 sont les suivants :

  • Maternelle et jardin d'enfants - Aucun changement aux exigences relatives au plafond de l'effectif des classes.
  • Primaire (de la 1re à la 3e année) - Le plafond de l'effectif des classes au primaire demeure le même. Aucun changement n'est proposé en ce qui concerne les plafonds ou les exigences relatives à l'effectif moyen des classes.
  • Intermédiaire (de la 4e à la 8e année) - Les conseils scolaires seraient tous tenus de maintenir un effectif moyen des classes à l'échelle du conseil scolaire à 24,5 élèves ou moins, tandis que l'effectif moyen des classes financé augmenterait légèrement, passant de 23,84 à 24,5. Cela permettrait d'uniformiser le financement ainsi que l'effectif des classes dans l'ensemble de la province, étant donné qu'il y a toujours eu des variations pour ces années d'études.
  • Secondaire (de la 9e à la 12e année) - Les exigences relatives à l'effectif moyen des classes ont été rajustées, passant de 22 à 28 élèves afin d'harmoniser davantage l'effectif des classes du secondaire avec celui des autres provinces et territoires du Canada. Les conseils scolaires seraient tenus de maintenir un effectif moyen des classes à l'échelle du conseil scolaire à 28 élèves ou moins et l'effectif moyen des classes financé serait porté à 28 élèves pour appuyer ce changement. De plus, le financement pour le fonctionnement des écoles serait rajusté en conséquence.

Les changements proposés à l'effectif des classes seront mis en œuvre progressivement, grâce à la protection contre l'attrition. Pour offrir une certitude aux familles, au personnel et aux conseils scolaires au sujet de l'orientation future, le gouvernement entend procéder aux prochaines étapes, incluant toute législation nécessaire, à temps pour la prochaine année scolaire.

Pratiques d'embauche

Le Règlement de l'Ontario 274/12, en vertu de la Loi sur l'éducation, établit des processus obligatoires que tous les conseils scolaires de langue anglaise doivent suivre lorsqu'ils embauchent du personnel enseignant occasionnel et permanent à long terme. Ces processus donnent la priorité à l'ancienneté, plutôt qu'à des compétences spécifiques ou au rendement antérieur, pour ce qui est du critère le plus important pour l'embauche.

Toutefois, depuis la mise en application du Règlement en 2012, les intervenantes et intervenants, y compris les parents, les directions d'école, les directions de l'éducation et le personnel enseignant, ont soulevé des préoccupations à son sujet, telles que l'augmentation de la charge de travail des directions d'école et le roulement des titulaires de classe.

Le Ministère a tenu des réunions en personne en janvier 2019 avec les fédérations d'enseignantes et enseignants, les associations de conseillères et conseillers scolaires et les syndicats du secteur de l'éducation pour obtenir leurs points de vue. Le Ministère a également invité des intervenantes et intervenants à fournir leur rétroaction écrite. Le Ministère a reçu 80 mémoires soumis par des intervenantes et intervenants et des membres du public. La majorité des soumissions étaient en faveur d'une mobilité accrue du personnel enseignant.

Pour répondre à ces préoccupations, l'objectif du gouvernement est de travailler avec ses partenaires du secteur de l'éducation afin d'améliorer la mobilité du personnel enseignant tout en augmentant la transparence, l'équité, l'uniformité et l'obligation de rendre des comptes pour ce qui est de l'embauche du personnel enseignant dans tous les conseils scolaires. Les élèves de l'Ontario méritent la meilleure enseignante ou le meilleur enseignant disponible dans chaque salle de classe, et les directions d'école devraient être habilitées à embaucher des enseignantes et enseignants en fonction de leur mérite et de leur aptitude à ce poste.

Subventions pour les besoins des élèves

La province investit dans son système d'éducation financé par les fonds publics par l'entremise des subventions pour les besoins des élèves (SBE), qui est la formule de financement provinciale des conseils scolaires de l'Ontario. 

Les SBE sont un ensemble de subventions décrites en détail dans un règlement annuel en vertu de la Loi sur l'éducation.

Les allocations de financement pour les conseils scolaires sont calculées en fonction de divers facteurs, par élève, par école ou par conseil scolaire, selon la structure de chaque subvention prévue par le règlement sur les SBE.

Le gouvernement a entrepris un examen exhaustif des SBE et a participé à une consultation approfondie avec les intervenantes et intervenants, car le succès à long terme du système d'éducation financé par les fonds publics de l'Ontario dépend d'un financement durable axé sur les élèves et la salle de classe. 

À la suite de l'examen et des commentaires reçus des intervenantes et intervenants, les SBE pour l'année scolaire 2019-2020 refléteront de modestes changements axés sur la prestation des ressources nécessaires pour appuyer les résultats des élèves et un modèle de financement durable qui porteront leurs fruits pendant plusieurs années.

Même si des rajustements seront apportés aux composantes suivantes du financement des SBE, il est important de noter que les principaux éléments du programme ne seront pas modifiés, en particulier le financement de l'éducation de l'enfance en difficulté et du transport scolaire.

Fonds pour les priorités locales

Le Fonds pour les priorités locales, créé pour la première fois durant l'année scolaire 2017-2018, lors de la dernière ronde de négociations collectives, vient à échéance le 31 août 2019. La question de savoir si le financement de la dotation sera prolongé est assujettie au processus central de négociation collective à venir. Les augmentations salariales seront maintenues ainsi que le financement des directions d'école et des directions adjointes, ce financement ne devant pas prendre fin avant le 31 août 2020.

 Allocation au titre du volet Ajustement des coûts

Historiquement, le montant de base de l'Allocation au titre du volet Ajustement des coûts fournissait un financement supplémentaire pour les analyses comparatives des travailleurs en éducation. Étant donné que les conseils scolaires disposent d'autres subventions au titre des SBE pour répondre à leurs besoins en dotation, ce montant a été supprimé pour l'année scolaire 2019-2020.

Supplément de transition des ressources humaines

Le Supplément de transition des ressources humaines se voulait un soutien temporaire pour aider les conseils scolaires à respecter les ententes négociées de la période 2017-2019. Ce supplément a été supprimé pour l'année scolaire 2019-2020.

Facteurs de capacité d'accueil des salles de classe

Pour tenir compte des changements proposés à l'effectif des classes au secondaire, les facteurs qui déterminent le montant du financement pour le fonctionnement des installations scolaires seront rajustés.

Financement pour les services publics

Comme par les années passées, le financement sera augmenté pour couvrir les coûts accrus associés au chauffage et à l'éclairage des installations scolaires.

Financement du transport scolaire

Comme par les années passées, le financement sera augmenté pour couvrir les coûts plus élevés associés au transport scolaire. De plus, des soutiens financiers supplémentaires sont prévus pour les conseils scolaires qui exploitent des services de transport efficaces, mais pour lesquels les coûts du transport scolaire dépassent le financement prévu à cette fin. 

Enfin, le Ministère a l'intention d'entreprendre un examen de la formule de financement du transport scolaire afin de mettre en place un système plus efficace et responsable en Ontario.

Ces suggestions de modifications au programme-cadre font partie de la nouvelle vision de l'Ontario en matière d'éducation : L'éducation à l'œuvre pour vous. La nouvelle vision modernisera les salles de classe de l'Ontario et donnera aux élèves davantage de possibilités d'apprentissage pour se préparer à réussir dans leurs études postsecondaires ou dans leur formation par l'apprentissage ou sur le marché du travail.  

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Éducation et formation