Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Cet été, protégez-vous des tiques

Communiqué

Cet été, protégez-vous des tiques

La province rappelle à la population les effets nuisibles de la maladie de Lyme

Alors qu'approche la première longue fin de semaine de l'été, le Dr Eric Hoskins, ministre de la Santé et des Soins de longue durée, et le DDavid Williams, médecin hygiéniste en chef de l'Ontario, rappellent aux Ontariennes et aux Ontariens de jouer de prudence et de se protéger contre les tiques, en particulier lorsqu'ils participent à des activités extérieures durant les mois chauds d'été.

Les tiques à pattes noires s'installent sur les herbes et les broussailles jusqu'à ce qu'elles s'agrippent à une personne ou à un animal. Les tiques peuvent transmettre aux humains la maladie de Lyme et d'autres maladies.

La façon la plus efficace de prévenir la maladie de Lyme est de vous protéger, ainsi que votre famille, des morsures de tique en suivant les conseils suivants :

  • restez sur les sentiers balisés, dans la mesure du possible;
  • portez des manches longues, des pantalons, des chaussettes et des chaussures fermées;
  • rentrez vos pantalons dans vos chaussettes et portez des vêtements de couleur claire pour rendre les tiques plus visibles;
  • mettez un insectifuge à base de DEET ou d'icaridine sur les vêtements et la peau exposée;
  • vérifiez soigneusement la présence de tiques sur votre corps après avoir été à l'extérieur - l'enlèvement rapide des tiques peut aider à prévenir l'infection.

La maladie de Lyme s'étend à de nombreuses régions de l'Ontario. Il est donc important d'être attentif et de demeurer à l'affût des tiques lorsque vous vous trouvez dans des zones avec des forêts, des herbes hautes, des mauvaises herbes ou des buissons.

Si vous trouvez une tique agrippée à votre peau, enlevez-la correctement et faites-la analyser. Pour ce faire, utilisez une paire de pinces à pointe fine pour l'enlever soigneusement, en saisissant la tique le plus près possible de votre peau. D'un mouvement continu, retirez-la doucement, mais fermement, sans l'écraser, et en vous assurant que toute la tique a été enlevée. Placez-la ensuite dans une bouteille à bouchon dévissable et apportez-la à votre médecin ou à votre bureau de santé local, ce qui peut aider à suivre la progression de la maladie de Lyme dans la province.

Consultez dès que possible un professionnel de la santé si vous avez été, ou croyez avoir été mordu par une tique.

Protéger la population contre la maladie de Lyme fait partie du Plan d'éducation et de sensibilisation de l'Ontario en dix étapes - Action en collaboration pour lutter contre la maladie de Lyme.

Faits en bref

  • Environ 370 cas de maladie de Lyme ont été répertoriés en Ontario l’an dernier.
  • Même si le risque de contracter la maladie de Lyme est plus élevé durant les mois de printemps et d’été, les tiques peuvent aussi être actives dans certaines régions durant l’hiver, en particulier s’il est doux et qu’il y a peu de neige.
  • Les régions présentant un risque pour la maladie de Lyme sont identifiées par Santé publique Ontario en collaboration avec les bureaux de santé publique. La carte la plus à jour des régions à risque pour la maladie de Lyme est disponible (en anglais seulement) sur le site Web de Santé publique Ontario.

Ressources additionnelles

Citations

« La maladie de Lyme est une maladie grave qui peut avoir des conséquences à long terme si elle n’est pas traitée. J’encourage tous ceux qui passent du temps dehors ou à un chalet cet été, où pourraient se retrouver des tiques et un risque de maladie de Lyme, de suivre ces étapes simples afin de se protéger et de protéger leur famille contre les morsures de tique. »

D' Eric Hoskins

ministre de la Santé et des Soins de longue durée

« La plupart des cas de maladie de Lyme peuvent être traités avec succès à l’aide d’antibiotiques. Cependant, s’ils ne sont pas traités, les symptômes peuvent durer des années et comprennent notamment de l’arthrite et des problèmes neurologiques récurrents, de l’engourdissement, de la paralysie et, très rarement, la mort. J’encourage tout un chacun à adopter les précautions nécessaires pour se protéger et protéger leur famille lors d’activités extérieures. »

D' David Williams

médecin hygiéniste en chef de l’Ontario

Contacts Médias

Partager

Tags

Gouvernement Santé et bien-être