Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Un système de plafonnement et d'échange de droits d'émission pour limiter la pollution due à l'émission de gaz à effet de serre en Ontario

Communiqué

Un système de plafonnement et d'échange de droits d'émission pour limiter la pollution due à l'émission de gaz à effet de serre en Ontario

Le système provincial récompensera les entreprises novatrices et créera d’autres possibilités d’investissement en Ontario

Cabinet de la Première ministre

Pour lutter contre le changement climatique -- l'un des plus grands défis que l'humanité ait jamais eu à relever -- l'Ontario plafonne les principales sources d'émission de gaz à effet de serre grâce à un système de plafonnement et d'échange de droits d'émission visant à protéger l'air que nous respirons, l'eau que nous buvons et la santé de nos enfants et petits-enfants. 

Le changement climatique endommage déjà notre environnement. Il cause des phénomènes météorologiques extrêmes comme des inondations et des sécheresses, et il nuit à notre capacité de cultiver des aliments dans certaines régions. À court terme, il fera augmenter le coût des aliments et de l'assurance, nuira à la faune et finira par rendre le monde inhospitalier pour nos enfants et petits-enfants.

C'est la raison pour laquelle l'Ontario se joint à d'autres instances comme le Québec et la Californie et plafonne fermement la pollution autorisée dans chaque secteur de l'économie. Connu sous le nom de système de plafonnement et d'échange de droits d'émission, ce système permet de réduire de façon efficace la pollution due à l'émission de gaz à effet de serre dans l'atmosphère, en plafonnant les émissions, en récompensant les sociétés novatrices, en accordant un degré de certitude aux industries et en créant d'autres possibilités d'investissement en Ontario.

L'Ontario a l'intention de rejoindre le système de plafonnement et d'échange de droits d'émission de la Western Climate Initiative. En vertu de ce système, les entreprises auront leur propre quota de gaz à effet de serre et pourront ensuite le vendre si elles n'en ont pas besoin en raison de leur propre efficience.

Le gouvernement réinvestira de façon transparente l'argent recueilli par le biais du système de plafonnement et d'échange de droits d'émission dans des projets qui réduisent la pollution due à l'émission de gaz à effet de serre et qui aident les entreprises à rester compétitives. Il peut s'agir notamment d'aider les familles à consommer moins d'énergie en utilisant des appareils électroménagers plus éconergétiques ou en rendant leur logement plus économe en énergie, de  construire des systèmes de transport en commun pour réduire le nombre de véhicules sur les routes et d'aider les usines et les entreprises à réduire la pollution causée par l'émission de gaz à effet de serre. Grâce au système de plafonnement et d'échange de droits d'émission, l'Ontario fait fond sur les progrès qu'il a déjà accomplis, comme la fermeture de ses centrales au charbon, et continue à investir dans les transports en commun.

Une politique environnementale appropriée représente en fait une bonne politique économique. La réduction de l'utilisation de combustibles fossiles comme le charbon et le gaz créera maintenant des emplois et constituera la pierre angulaire de notre prospérité dans les années à venir.

Lutter contre le changement climatique tout en préservant la compétitivité et la solidité des industries s'inscrit dans le plan économique du gouvernement pour l'Ontario. Ce plan à quatre volets vise à renforcer la province en investissant dans les talents et les compétences de la population, en construisant de nouvelles infrastructures publiques telles que des routes et des infrastructures de transport en commun, en créant un environnement dynamique et attrayant où les entreprises prospèrent, et en établissant un plan d'épargne-retraite sûr.

Faits en bref

  • L’Ontario a le secteur de la technologie propre caractérisé par la croissance la plus rapide au Canada. Il compte 2 700 entreprises de technologie propre qui emploient 65 000 personnes et qui génèrent des revenus annuels de plus de 8 milliards de dollars.
  • Grâce à l’introduction du système de plafonnement et d’échange de droits d’émission par l’Ontario, plus de 75 p. 100 des Canadiens et Canadiennes vivront dans une province qui a adopté une forme de fixation des prix du carbone.
  • Les mesures prises par l’Ontario visant à fermer les centrales thermiques alimentées au charbon, à réduire l’usage des pesticides à des fins cosmétiques et à protéger 1,8 million d’acres de terre ont permis de réduire le nombre de journées de smog et d’assainir l’eau.
  • La fermeture des centrales au charbon représente la plus importante initiative de réduction des gaz à effet de serre en Amérique du Nord, ce qui équivaut à retirer sept millions de voitures de nos routes.
  • L’Ontario sera l’hôte du Sommet des Amériques sur le climat du 7 au 9 juillet 2015, pour faire progresser la collaboration sur le changement climatique avant la tenue de la Conférence des Parties à Paris, en décembre prochain.
  • Lors des consultations exhaustives du public et des intervenants organisées par l’Ontario sur le changement climatique, plus de 1 500 personnes ont assisté à des réunions dans des lieux situés aux quatre coins de la province, et plus de 300 suggestions et 31 000 votes ont été transmis par le biais de l’outil de consultation en ligne.

Document d’information

Ressources additionnelles

Citations

Kathleen Wynne

« Le changement climatique est un problème d’une importance critique et urgent. Il cause des phénomènes météorologiques extrêmes qui peuvent faire augmenter les coûts d’assurance, nuire à la faune, endommager notre environnement et avoir un effet néfaste sur l’agriculture. Il faut lutter contre le changement climatique dans le monde entier et ici, au Canada. Les mesures que nous prenons aujourd’hui permettront d’assurer un environnement plus sain, une économie plus compétitive et un avenir plus prometteur à nos enfants et petits-enfants. »

Kathleen Wynne

première ministre de l’Ontario

Glen R. Murray

« Le changement climatique nous confronte à deux défis considérables. Nous devons réduire la pollution due à l’émission de gaz à effet de serre assez rapidement pour éviter une crise et, ce faisant, nous devons saisir les occasions offertes par une économie à basse teneur en carbone. Aujourd’hui, nous prenons des mesures fermes pour nous aider à relever ces deux défis. »

Glen R. Murray

ministre de l’Environnement et de l'Action en matière de changement climatique

Partager

Tags

Affaires et économie Conduite et routes Environnement et énergie Gouvernement Santé et bien-être Domicile et communauté Travail et emploi