Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

La première ministre Wynne représente l'Ontario à la COP21

Communiqué archivé

La première ministre Wynne représente l'Ontario à la COP21

La première ministre fera ressortir le leadership de la province dans la lutte contre le changement climatique

Cabinet du premier ministre

La première ministre Kathleen Wynne partira demain pour se rendre à la 21e Conférence des parties (COP21) des Nations Unies sur le changement climatique à Paris (France).

Pendant son séjour, la première ministre Wynne fera la promotion du leadership infranational de l'Ontario dans la lutte contre le changement climatique et elle élargira les relations de la province avec d'autres compétences. La COP21 est l'occasion de continuer à travailler de concert avec d'autres pays, états et régions afin de trouver des moyens innovateurs de lutter contre le changement climatique et de favoriser la croissance économique dans une économie faible en carbone et plus durable.

Au cours de la première partie de la conférence, la première ministre fera partie de la délégation canadienne dirigée par le premier ministre Justin Trudeau. Les membres de la délégation participeront à des réunions et à des activités afin de démontrer sur la scène mondiale que le Canada est engagé dans la lutte contre le changement climatique. La première ministre Wynne rentrera en Ontario et reprendra son calendrier législatif et ses autres activités le 1er décembre.

Le 6 décembre, elle se rendra de nouveau à la COP21 pour mettre en lumière le travail des gouvernements infranationaux dans la lutte contre le changement climatique. La première ministre misera sur le succès du Sommet des Amériques sur le climat, dont l'Ontario a été l'hôte l'été passé, qui a permis à plus de 300 délégués de faire progresser le leadership infranational concernant le changement climatique. À la faveur du Sommet, 23 compétences, dont l'Ontario, le Québec, Terre-Neuve-et-Labrador, la Californie et le Vermont, ont signé le tout premier énoncé panaméricain d'action contre le changement climatique. Dans cet énoncé, elles ont affirmé que les gouvernements des États, des provinces et des municipalités doivent être des chefs de file en matière d'action contre le changement climatique et reconnu la nécessité de travailler ensemble pour réduire la pollution causée par les gaz à effet de serre.

La première ministre sera de retour en Ontario le 9 décembre.

L'Ontario a démontré son leadership en prenant des mesures énergiques pour lutter contre le changement climatique. Il a notamment :

  • lancé sa nouvelle Stratégie en matière de changement climatique qui indique la voie à suivre pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et les porter à 80 % sous les niveaux de 1990 d'ici 2050;
  • fermé toutes les centrales électriques au charbon de l'Ontario -- il s'agit de la plus importante initiative en Amérique du Nord pour réduire les émissions de gaz à effet de serre -- et l'Ontario est devenu la première compétence nord-américaine à adopter une loi qui interdira la production d'électricité au charbon pour de bon sur son territoire,
  • annoncé des plans pour créer un programme de plafonnement et d'échange de droits d'émission qui sera lié à celui de la Californie et à celui du Québec aux termes de la Western Climate Initiative;
  • été la première province au Canada à fixer un objectif à moyen terme de réduction des émissions de gaz à effet de serre pour les porter à 37 % en dessous des taux de 1990 d'ici 2030.

L'approche de grande envergure de l'Ontario pour lutter contre le changement climatique est efficace. Selon les données les plus récentes, l'Ontario a dépassé son objectif de réduction des gaz à effet de serre pour 2014 et il est aussi bien plus qu'à mi-chemin vers son objectif pour 2020, qui consiste à réduire ses émissions en les portant à 15 % en dessous des niveaux de 1990.

Réduire les émissions de gaz à effet de serre tout en soutenant la croissance, l'efficience et la productivité, cela s'inscrit dans le plan du gouvernement pour renforcer l'Ontario. Ce plan comprend les quatre volets suivants : investir dans les talents et les compétences de la population, faire le plus important investissement dans l'infrastructure publique de l'histoire de l'Ontario, créer un environnement dynamique et novateur où les entreprises prospèrent, et établir un régime d'épargne-retraite sûr.

Faits en bref

  • Le 23 novembre, la première ministre a rencontré le premier ministre du Canada et ses homologues provinciaux et territoriaux afin de discuter des plans nationaux en vue de la COP21 et de notre action contre le changement climatique.
  • Le ministre de l’Environnement et de l'Action en matière de changement climatique, Glen Murray, assistera à la COP21 du 30 novembre au 11 décembre 2015.
  • La COP21 donne aux dirigeants nationaux du monde entier l’occasion de travailler ensemble pour lutter contre le changement climatique dans le cadre d’une entente mondiale visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Ressources additionnelles

Citations

« Lutter contre le changement climatique requiert la collaboration de tous les paliers de gouvernement et je suis honorée d’assister à la COP21 en compagnie du premier ministre du Canada et de mes homologues provinciaux et territoriaux. Puisque les émissions de gaz à effet de serre ne connaissent pas de frontières, les gouvernements individuels ne peuvent travailler en vase clos pour enrayer le changement climatique. Nous devons coopérer sans cesse si nous voulons réussir à édifier un monde durable et prospère pour nos générations de demain. »

Kathleen Wynne

première ministre de l’Ontario

Partager

Sujets

Environnement et énergie Gouvernement