Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario renforce considérablement le dépistage de la COVID-19

Communiqué

L'Ontario renforce considérablement le dépistage de la COVID-19

Une stratégie de dépistage améliorée permettra d’enrayer la propagation du coronavirus

Cabinet du premier ministre

TORONTO ― Afin d'enrayer la propagation de la COVID-19, le gouvernement de l'Ontario met en œuvre la prochaine phase de sa stratégie de dépistage, qui verra le nombre de tests augmenter de manière significative. En plus des tests actuellement effectués auprès du grand public dans les 100 centres d'évaluation établis d'un bout à l'autre de la province, la stratégie ontarienne de dépistage visera dorénavant, de manière proactive, plusieurs groupes prioritaires, notamment :

  • Les patients hospitalisés;
  • Les résidents des maisons de retraite et des foyers de soins de longue durée;
  • Les travailleurs de la santé, les soignants, les fournisseurs de soins, les ambulanciers et le personnel de première intervention, y compris la police et les pompiers;
  • Les collectivités éloignées, isolées, rurales et autochtones;
  • Les autres établissements et milieux d'habitation collective, y compris les refuges pour sans-abri, les prisons et les foyers de groupe;
  • Certaines populations vulnérables spécifiques, y compris les personnes subissant des traitements de chimiothérapie ou en hémodialyse, les patients nécessitant une greffe, les femmes enceintes, les nouveau-nés et les travailleurs transfrontaliers;
  • D'autres travailleurs et fournisseurs de services essentiels, tels que définis dans les décrets d'urgence émis par la province.

« Nous concentrons nos efforts sur l'augmentation de notre capacité de dépistage afin de pouvoir protéger les membres les plus vulnérables de notre collectivité et les personnes qui prennent soin de nous, comme nos travailleurs et travailleuses de la santé de première ligne et le personnel de première intervention, a déclaré le premier ministre Ford. En renforçant notre capacité de dépistage, nous pourrons identifier les cas plus rapidement, intervenir plus tôt, freiner la propagation et sauver des vies. »

En mettant en œuvre cette stratégie améliorée, la province prévoit doubler le nombre de tests traités chaque jour, pour atteindre le nombre de 8 000 tests quotidiens d'ici le 15 avril 2020 et de 14 000 tests quotidiens d'ici le 29 avril 2020. En outre, d'ici cette date, la capacité globale des laboratoires aura encore été renforcée.

« En augmentant considérablement le nombre de tests effectués chaque jour, nous pourrons identifier les cas de manière précoce, empêcher qu'ils propagent le virus et éviter de mettre davantage de personnes en danger, a expliqué la vice-première ministre et ministre de la Santé, Christine Elliott. Ce sont des mesures particulièrement vitales pour les groupes de population prioritaires comme les patients hospitalisés, les résidents des foyers de soins de longue durée et nos courageux travailleurs de la santé de première ligne et premiers intervenants, qui sont plus vulnérables à ce virus. Rien n'est plus important que de protéger leur santé et leur mieux-être. »

La stratégie améliorée s'appuie sur les efforts considérables qui ont déjà été déployés pour accroître la capacité de test des laboratoires de l'Ontario, qui ont permis d'éliminer en moins de deux semaines un arriéré d'environ 10 000 personnes. En date d'aujourd'hui, la province a effectué plus de 94 000 tests de dépistage.

Grâce au lancement d'un nouveau portail en ligne simple d'utilisation, les personnes ayant subi un test de dépistage peuvent à nouveau en connaître les résultats le jour même. Ce portail contribuera à réduire la pression exercée sur les bureaux de santé publique et les travailleurs de première ligne, qui pourront concentrer leurs efforts à lutter contre la maladie. La province contribue également à accroître considérablement la capacité des bureaux de santé publique à effectuer le dépistage des contacts et à gérer les cas ― deux éléments essentiels pour enrayer la propagation du virus ― en leur permettant d'avoir recours à l'aide de bénévoles, notamment des infirmiers et infirmières à la retraite et des étudiants et étudiantes en médecine.

Les Ontariens et Ontariennes doivent prendre toutes les précautions possible pour contribuer à enrayer la propagation du virus, et ce même s'ils ont passé un test de dépistage de la COVID-19 qui a produit des résultats négatifs. Il est important de rester chez soi, sauf pour aller chercher des produits de première nécessité comme les produits d'épicerie et les médicaments sur ordonnances, et de maintenir en tout temps un écart sanitaire de deux mètres avec autrui. Même si les résultats d'un dépistage sont négatifs, le risque de contracter et de propager le virus subsiste.

Faits en bref

  • Des recommandations en matière de dépistage ont été fournies aux partenaires du système de santé, notamment les bureaux de santé publique, les centres d’évaluation, les établissements de soins primaires et les foyers de soins de longue durée. D’autres recommandations seront émises prochainement qui cibleront des populations vulnérables spécifiques de même que les travailleurs et fournisseurs de services essentiels. La province fournira également des recommandations visant à mettre en œuvre une surveillance ciblée dans le Nord de la province, en prélevant des échantillons dans les villes de ces régions.
  • L’Ontario va continuer d’accroître sa capacité de dépistage en tirant parti des laboratoires des hôpitaux, communautaires et de recherche.
  • La province met à jour la liste des symptômes liés à la COVID-19 en y ajoutant : voix rauque, difficultés à avaler, perte de l’odorat ou du goût, diarrhée, nausées et vomissements. Les personnes âgées peuvent présenter des symptômes supplémentaires, qui comprennent des frissons, un délire sans autre cause apparente, des chutes, un déclin aigu des fonctions motrices, une accélération du rythme cardiaque et une baisse de la pression artérielle. Ces symptômes s’ajoutent à liste existante, qui comprend : difficultés respiratoires, fièvre, toux, douleurs musculaires, fatigue, maux de tête, maux de gorge et écoulement nasal.
  • Tous les Ontariens doivent rester chez eux, sauf en cas d’absolue nécessité, par exemple pour accéder aux services de santé, faire l’épicerie, acheter des médicaments, promener un animal de compagnie lorsque c’est nécessaire ou aider les membres vulnérables de la collectivité à effectuer des courses essentielles. S’il vous est nécessaire de sortir de chez vous, maintenez un écart sanitaire de 2 mètres avec autrui.

Ressources additionnelles

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Gouvernement Santé et bien-être